Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Témoignages : paroles de poilus sur RCFM, 30 anni fà !

jeudi 8 novembre 2018 à 11:43 Par Hélène Battini et Alexandre Sanguinetti, France Bleu RCFM

RCFM vous propose de réentendre les témoins de la Grande Guerre. Des poilus corses qu'avaient rencontrés il y a une trentaine d'années, Pierre Mari et Isabelle Beziers avec l'aide technique de Pierrot Giudicelli.

Témoignages : paroles de poilus sur RCFM, 30 anni fà !
Témoignages : paroles de poilus sur RCFM, 30 anni fà ! - DR/

Corse, France

Dimanche aura lieu la commémoration du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918 qui mit fin à la première guerre mondiale. 4 ans de combats, de tranchées, des blessés et des morts à une échelle industrielle, inconnue jusque-là. La Corse, on le sait, a particulièrement souffert de ce premier conflit mondial avec plus de 52 000 hommes mobilisés et près de 12 000 morts. La Corse qui cette semaine rend hommage à ses poilus, à travers de nombreuses manifestations, expositions et célébrations. De partout, il s'agit bien sûr de parler de NOS poilus. Ceux de nos familles, ceux qu'avaient rencontrés, il y a une trentaine d'années, Pierre Mari , Isabelle Beziers et Pierrot Giudicelli : Antoine-Joseph Guidicelli, Pierre-Marie Natali de Ficaghja, Petru Battesti de Venaco. D'autres n'étaient pas combattants mais se souvenaient tout de même de cette période : Antoinette Santelli, Lilia Leonelli. Témoignages.

Ce conflit est le premier conflit mondial. En 1915 et 1916, 5 000 Serbes arrivaient en Corse et trouvaient refuge à Ajaccio et sa région. Parallèlement de nombreux Corses étaient partis combattre sur le Front d'Orient. Beaucoup n'en sont jamais revenus. A Pietrosella, notamment la commune a choisi de commémorer ce centenaire, à travers une exposition de Per a Pace, qui revient sur les liens étroits noués pendant le conflit entre la Corse et les Balkans. 

Au-delà des villages, toutes ces initiatives méritent sans doute de voyager dans les établissements scolaires pour perpétuer cette Histoire. Une histoire qui s'est trop souvent achevée aux champs d'honneur, au fond d'une tranchée, dans un hôpital militaire voire sur un navire - le Balkan - coulé aux derniers jours de la guerre.