Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Alex : la vie est toujours très compliquée à Tende

-
Par , , France Bleu Azur

Dix-neuf jours après le passage de la tempête Alex, les habitants de Tende n'ont toujours pas l'eau potable. Leur quotidien est difficile.

Les habitants de Tende font la queue pour aller chercher des denrées devant l'épicerie.
Les habitants de Tende font la queue pour aller chercher des denrées devant l'épicerie. © Radio France - Justine Leclercq

Près de trois semaines après le passage de la tempête Alex, la colère monte à Tende. Les habitants ne comprennent pas pourquoi l'eau potable n'est toujours pas rétablie. Pour l'instant, ils doivent se contenter de bouteilles d'eau. Pour les douches, les machines à laver et la vaisselle, il y a un petit créneau, le soir de 19h à 21h pendant lequel un filet d'eau coule au robinet. Les habitants se retrouvent donc à remplir des bidons d'eau aux différentes cuves disposées dans le village. À cause de ce problème d'eau, le boulanger de Tende ne peut pas faire de pain et reste donc fermé explique le maire de Tende.

Autre difficulté, faire ses courses. Les habitants doivent faire la queue devant la supérette transformée en épicerie solidaire. Des bénévoles y distribuent les dons reçus via les hélicoptères. Tous les jours sauf le mercredi après-midi et le dimanche, les habitants de Tende donnent leur liste de courses et leur cabas, et repartent ensuite avec des denrées disponibles. Il n'y a pas de produits frais, pas de viande, pas de fromage ni de yaourts. Pour le beurre, les quantités sont très limitées.

"On est fatigué, on a besoin d'aide".

L'épicerie est réapprovisionnée tous les jours grâce à la mobilisation de nombreux habitants bénévoles. Certaines s'occupent de décharger les produits transportés dans les hélicoptères. D'autres trient, rangent et organisent tous les dons. D'autres encore s'occupent de les acheminer à la supérette.

Tout part du PC Crise installé dans la salle des Fêtes de Tende. Il y a même des denrées stockées au milieu de la salle de musculation municipale ou dans l'entrée du cinéma. Sylvain s'occupe de la réception des colis arrivés via le pont aérien. Au bout de 19 jours, il commence à être fatigué et espère que son village ne sera pas oublié et délaissé.

"Il faut arrêter de se lamenter et parler maintenant de reconstruction".

Certains habitants attendent aujourd'hui des réponses claires sur les reconstructions à venir. Pierrette en appelle aux élus départementaux, régionaux et nationaux. Pour la retraitée, il est temps de parler de la phase de reconstruction. Le pharmacien du village attend aussi des réponses, car si rien n'avance, il s'inquiète pour l'avenir des commerces de Tende. 

Aujourd'hui, Tende est accessible grâce au train qui s'arrête juste avant St Dalmas de Tende. Et grâce aussi aux rotations des hélicoptères, mais qui sont de moins en moins nombreuses. Les habitants de Tende se sentent isolés. Ils comptent sur le train italien qui tarde à arriver. Ils aimeraient aussi avoir des réponses sur les travaux prévus pour les routes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess