Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Alex : "Certaines assurances très connues ne jouent pas le jeu" selon le Secours Populaire

-
Par , France Bleu Azur

Jean Stellittano est le secrétaire national du Secours Populaire. Il dénonce ce mardi sur France Bleu Azur l'action de certaines assurances.

Les vallées sinistrés
Les vallées sinistrés © Maxppp - TOMASELLI Antoine

Jean Stellittano est le secrétaire national du Secours Populaire. Depuis la tempête Alex, il y a près de sept mois, il se mobilise et constate sur le terrain que certaines assurances ne vont pas assez vite. Des Azuréens attendent toujours des nouvelles de leur assurance. 

Jean Stellitano nous explique qu'ils sont nombreux à attendre dans l'urgence des nouvelles : "On dépasse les 100 habitants sinistrés qui ne sont pas encore indemnisés. Certains ont reçu une première indemnisation mais plus rien après." 

Une réunion ce mardi avec les assurances 

Plusieurs associations vont rencontrer ce mardi la FFA, la fédération française des assurances. Il y a plusieurs dossiers : "Nous voulons savoir ce qu'il est possible d'indemniser ou pas, nous explique Jean Stellittano. Par exemple pour les voitures, des assurances demandent que l'expert se déplace voir les voitures avant indemnisation, sauf que les voitures ne sont plus là, elles sont parties avec la tempête. On attend beaucoup de réponses de la part de la fédération française des assurances." 

Les assurances mettent en cause l'État

Le secrétaire national du Secours Populaire déplore que "certaines assurances ne jouent pas le jeu. Au sein même d'une assurance, on peut avoir deux situations différentes. Les assurances rejettent aussi la faute sur l'État parce qu'elles disent que l'État a été long pour déclarer l'état de catastrophe naturelle."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess