Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Tempêtes de 1999, 20 ans après

Tempête de 1999 en Gironde : les habitants de la Bastide à Bordeaux ne sont pas épargnés

-
Par , France Bleu Gironde

Bordeaux n'avait pas été épargnée par la tempête de 1999 qui avait touché la Gironde. Certains habitants du quartier la Bastide rive droite à Bordeaux s'étaient retrouvés sous 1,50 mètres d'eau.

La tempête Martin de 1999 avait fait de nombreux dégâts à Bordeaux.
La tempête Martin de 1999 avait fait de nombreux dégâts à Bordeaux. © AFP - Patrick Bernard

Bordeaux, France

20 ans plus tard, le souvenir est toujours aussi présent pour Laurence et Ruben Cortès. Ce couple, aujourd'hui âgé de 69 et 65 ans, habitait à l'époque rue Reignier dans le quartier de la Bastide sur la rive droite de Bordeaux. Le 29 décembre 1999, leur maison est inondée.

Comme dans le Titanic

"Quand nous avons pris l'eau, en 20 minutes l'eau est montée, raconte Ruben Cortès_. J'ai ouvert la porte, je me suis cru au Titanic, j'ai reçu comme une vague !". "Il n'y a que le sapin de No_ël qui a tenu, lui il a pas flotté", ajoute sa femme Laurence Cortès. 

Le couple perd tout en 10 minutes, et devra attendre le lendemain pour nettoyer et enlever la boue. "À l'époque il y avait l'armée à côté, ils sont venus et fait ce qu'ils ont pu pour racler, nous aider, explique Ruben Cortès. On travaillait au lycée Montaigne, et ils ont été très solidaires."

Le réveillon quand même assuré

Mais le réveillon du 31 reste le souvenir le plus marquant : "C'était le meilleur pour moi ! s'exclame Ruben Cortès. Comme le four ne fonctionnait plus, il ne restait plus que les plaques de gaz au dessus, je me rappellerais toujours, j'avais acheté deux tournedos ! Et c'était fabuleux, ça nous a pas empêché d'aller voir le feu d'artifice. C'est des choses qu'on ne peut pas oublier."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu