Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tempête Fabien : 1200 foyers toujours privés d'électricité en Gironde

-
Par , France Bleu Gironde

Il ne reste plus que 1200 foyers privés d'électricité en Gironde, selon un dernier point d'Enedis lundi à 19 heures, après le passage de la tempête Fabien. Le gestionnaire d'électricité espère un retour à la normale pour le réveillon de Noël.

Les équipes d'Enedis mobilisées depuis dimanche matin.
Les équipes d'Enedis mobilisées depuis dimanche matin. © Radio France - Guillaume Drechsler

Bordeaux, France

Les conséquences de la tempête Fabien se font toujours ressentir en Gironde à quelques heures de Noël. Même si les gros coups de vent sont passés dans la nuit de samedi à dimanche, certaines zones sont toujours sinistrées et plongées dans le noir. Enedis, gestionnaire du réseau d'électricité, espère un retour à la normale d'ici le réveillon.

Objectif: plus aucun foyer dans le noir à Noël

De 42000, dimanche matin à 7 heures, le nombre de foyers privés d'électricité est tombé à 1200 ce lundi soir. "L'idée, c'est de traiter en priorité tous les chantiers pour lesquels on a un grand nombre de clients coupés" explique Daniel Guigou, directeur territorial Enedis Gironde. "Une fois qu'on a terminé ceux-là, on attaque les chantiers où l'on a un peu moins de clients jusqu'à arriver aux pannes individuelles."

Pour y arriver, Enedis a mobilisé des équipes en amont de la tempête. Des renforts sont arrivés de la région parisienne, par exemple, après des dépannages en Auvergne. Le gestionnaire veut rétablir toutes les lignes d'ici Noël.

A Cadaujac, une branche à l'origine d'une coupure

En attendant le rétablissement des lignes, les sinistrés doivent se réfugier chez des amis ou de la famille. "Je suis revenue chercher le chargeur de mon portable et un peu de nourriture pour sauver ce qu'il y a dans mon frigo" explique cette habitante de Cadaujac. Sa rue est plongée dans le noir depuis dimanche matin.

Attention, câble qui pend. - Radio France
Attention, câble qui pend. © Radio France - Guillaume Drechsler

A l'origine de la coupure, la branche d'un arbre, situé chez un particulier, est tombée sur une ligne basse tension en bord de route pendant la tempête. "J'en suis le premier désolé" explique le propriétaire en question.

Non loin, un ostéopathe a dû annuler ses douze rendez-vous du lundi faute d'électricité: "il fait onze degrés dans le cabinet, c'est juste injouable". Ses patients victimes d'un lymbago à l'approche de Noël peuvent remercier Fabien.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu