Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Territoire de Belfort : 200 personnes réunies contre une antenne relais de 42 mètres de haut à Chèvremont

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Sous la pluie et avec la distanciation sociale, 200 personnes ont manifesté ce samedi 6 juin contre l'installation d'une antenne relais de 42 mètres de haut dans un champ de Chèvremont. Et surtout à quelques centaines de mètres des premières habitations.

200 habitants de Chèvremont se sont réunis sous la pluie entre la mairie et l'église pour protester contre le projet d'antenne-relais.
200 habitants de Chèvremont se sont réunis sous la pluie entre la mairie et l'église pour protester contre le projet d'antenne-relais. © Radio France - Thomas Vichard

Il y avait déjà eu une pétition signée par plus de 700 personnes contre l'antenne-relais de Chèvremont. Cette fois la mobilisation a pris une allure concrète. 200 habitants du village se sont réunis ce samedi devant la mairie pour s'opposer au projet porté par l'entreprise TDF (Télé-Diffusion de France). 

Les habitants reprochent au maire la gestion du dossier

A la tête de la gronde : Nathalie Jeannin, enseignante à la retraite. Si elle est bien construite, l'antenne se retrouvera à 200 mètres de chez elle, pile dans l'horizon aujourd'hui si dégagée qu'elle aperçoit de ses fenêtres. Elle raconte comment elle a découvert le projet :

Nathalie Jeannin, porte-parole des riverains de Chèvremont contre l'antenne relais explique comment elle a découvert sa future implantation.

Si le maire est bien contre l'implantation de l'antenne, une partie des manifestants lui reprochent sa gestion du dossier. Il est au courant depuis octobre, pourtant, les riverains n'ont été prévenus qu'à la mi-mars, en plein confinement. "On est courant mais presque trop tard, alors qu'on aurait pu mettre en place une procédure juridique rapidement. Faire une manifestation c'est bien, mais si on ne fait pas de recours, ça ne changera rien. Si aucun habitant ne s'était inquiété, finalement, on n'aurait rien su...", déplore Alain, habitant de Chèvremont de puis 11 ans. A cela, Jean-Paul Moutarlier, le maire, réplique qu'il n'avait légalement pas le droit d'en parler tant qu'il n'avait pas donné son accord ou opposé son refus, ce qu'il a fait en novembre. Il a alors communiqué, mais sur les panneaux d'affichages de la mairie uniquement.

Quelques mois plus tard, en mars 2020, TDF saisit alors le tribunal administratif en référé pour que la mairie change d'avis. En avril, le tribunal donne raison à l'entreprise privée et Jean-Paul Moutarlier écrit au préfet pour signifier son incompréhension. 

Des dizaines de panneaux comme celui-ci ont été déposés dans le village de Chèvremont.
Des dizaines de panneaux comme celui-ci ont été déposés dans le village de Chèvremont. © Radio France - Thomas Vichard

Ma fille de six ans va être exposée en permanence aux ondes de l'antenne, sans qu'on sache ce que ça lui fait

Outre la pollution visuelle que peut représenter une construction métallique de 42 mètres de haut, "soit un immeuble d'une quinzaine d'étages" rappellent à tour de bras les opposants, ce qui inquiète les Chèvremontois c'est la nocivité des ondes que va produire l'antenne. "Elle est tellement haute qu'on va la voir de notre terrasse et de notre jardin tout le temps, et à chaque fois que je vais la voir je vais me demander ce qu'elle nous fait. J'ai une petite fille qui a six ans, elle va être exposée en permanence, sans qu'on sache ce que ça lui fait", se désole Caroline, habitante de la commune depuis 9 ans.

Au terme de la manifestation, une délégation d'une dizaine de personnes a été reçue par le maire et le président du département, Florian Bouquet. La mairie et le département vont notamment demander à la société en charge de la construction de l'antenne de repousser au maximum l'endroit où elle doit s'implanter. Pour empêcher, au moins, la pollution visuelle, ce qui ne convainc pas totalement les habitants. 

L'antenne doit sortir de terre à l'emplacement du permis de construire, très proche donc des premières habitations.
L'antenne doit sortir de terre à l'emplacement du permis de construire, très proche donc des premières habitations. © Radio France - Thomas Vichard
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu