Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le retour sur info de France Bleu Belfort Montbéliard

Territoire de Belfort : la lente et interminable sortie des zones blanches

-
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard

L'Etat veut mettre fin aux zones blanches. Près de 600 secteurs sont mal ou pas desservis par les réseaux de téléphonie. En Bourgogne Franche-Comté, 64 communes sont concernées dont Suarce dans le Territoire de Belfort où l'antenne 4G installée l'été dernier n'est toujours pas en service.

Le maire de Suarce au pied de l'antenne 4G. Installée l'été dernier, elle n'est toujours pas en service
Le maire de Suarce au pied de l'antenne 4G. Installée l'été dernier, elle n'est toujours pas en service © Radio France - Nicolas Wilhelm

En finir avec les zones blanches, ces zones où les téléphones portables passent peu ou pas du tout par manque de réseau. C'est ce que vise l'Etat d'ici 2023. Dans le pays, près de 600 secteurs sont concernés. Dans le lot, 64 communes de Bourgogne Franche-Comté ont été identifiées.

A Suarce dans le Territoire de Belfort, une antenne 4G est installée depuis l'été dernier mais elle n'est pas encore en service. Les habitants attendent toujours un meilleur réseau. Passer ou recevoir un appel, un texto relève toujours du parcours du combattant.

"Je suis obligé d'aller près de la salle polyvalente pour que le téléphone marche. Faut partir dans le village d'à côté pour appeler. Ça m'arrive que j'arrive au travail et qu'on me dise qu'on n'a pas pu me joindre ce matin", expliquaient certains habitants en août 2019 lorsque nous les avions rencontrés.  

Deux ans plus tard, Suarce n'est toujours pas sorti de la zone blanche.

32 mètres de haut pour une antenne toujours pas opérationnelle

Deux ans plus tard, ce village de 431 habitants n'est toujours pas sorti de la zone blanche. Une antenne 4G de 32 mètres de haut est bien implantée à l'entrée du village en face du stade de foot depuis l'été dernier (une antenne SFR) mais elle n'est toujours pas en service. Le maire n'a pour l'instant pas de date précise. "J'espère que ce sera pour cette année, avant cet été mais je ne sais pas qui appeler dans la société qui travaille pour SFR", indique Patrice Dumortier.

En Bourgogne-Franche-Comté, 64 communes dont Suarce doivent accueillir un nouveau pylône d'ici deux ans dans le cadre de l'accord "New Mobile Deal", signé entre l'Etat et les opérateurs. Il vise à accélérer la couverture 4G du territoire. Ce programme d'installation s'étend sur cinq ans. Un délai nécessaire selon Michel Combot, directeur général de la Fédération Française des Télécoms. "Il faut en moyenne deux ans entre le choix d'une zone et la construction d'un pylône", précise le responsable.    

La crise sanitaire accélère les besoins en téléphonie et en internet

Avec la crise sanitaire, nos besoins en téléphonie mobile et en internet ont augmenté. Lors du premier confinement, le trafic internet a augmenté de plus de 30 %, selon Numérama, média référence dans le numérique. 90% des antennes de Franche-Comté sont déjà en 4G et toutes le seront d’ici la fin 2022. "Dans le cadre de ce programme, les opérateurs construisent de nouveaux pylônes pour combler les dernières zones blanches", complète Michel Combot.

"Nous avons encore 80 zones à couvrir de ces zones blanches, et nous travaillons avec l’ensemble des élus pour identifier les dernières qui devront être couvertes au titre du New Deal. On le sait, en Franche Comté, un rattrapage était nécessaire en matière de téléphonie mobile".  

Chavannes-les-Grands et Florimont auront la fibre... avant la 4G !

L'heure est au télétravail comme à Chavannes-les-Grands ou encore Florimont concernés par la sortie des zones blanches. Ces deux villages ont déjà la fibre mais toujours pas leur antenne 4G. "En mairie, on est parfois obligé de sortir du bâtiment pour recevoir ou passer des appels", se plaint le maire de Chavannes-les-Grands Gérard Fesselet.  

Il est temps d'agir car les habitants perdent patience et la mauvaise couverture du réseau peut aussi avoir de graves conséquences. "En cas d'accident grave sans aucun réseau, comment on fait ? On est obligé de taper aux portes et de demander aux gens d'appeler les pompiers", constate Sophie Philippe, maire de Florimont qui attend toujours l'arrivée d'une antenne 4G.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess