Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : tests salivaires dans les écoles en Haute-Savoie, "c’est dégueulasse mais cela ne fait pas mal"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ce mardi, la campagne de tests salivaires a débuté dans les écoles de la Haute-Savoie. Une centaine d’élèves du groupe scolaire de Seyssel ont été les premiers à effectuer ce prélèvement moins traumatisant pour les enfants. Objectif : casser les chaînes de contamination de la Covid-19.

Des enfants de l'école de Seyssel en Haute-Savoie participent à la campagne de tests salivaires organisée par l'Education Nationale.
Des enfants de l'école de Seyssel en Haute-Savoie participent à la campagne de tests salivaires organisée par l'Education Nationale. © Radio France - Richard Vivion

Carl, 8 ans, attend patiemment son tour. "Je vais cracher dans un gobelet pour voir si j’ai la Covid", explique cet élève de CE2 de l’école de Seyssel. Un peu plus loin, Lola est déjà en pleine action. "Voilà, tu mets de la salive dans ce petit pot", lui indique une infirmière scolaire revêtue de sa TPI (tenue de protection individuelle). Juste à côté d’elle, Loyann qui vient de terminer rigole. "C’est dégueulasse mais cela ne fait pas mal." Bon, il faut quand même donner entre 0,5 et 1 millilitre. pas forcément évident pour les plus petits. L'astuce ? "Il faut penser à un aliment qui fait envie", lâche l'une des blouses blanches.    

Ce mardi, une centaine d’élèves de l'école de Seyssel (Haute-Savoie) ont participé à la campagne de tests salivaires organisée par l'Éducation Nationale.
Ce mardi, une centaine d’élèves de l'école de Seyssel (Haute-Savoie) ont participé à la campagne de tests salivaires organisée par l'Éducation Nationale. © Radio France - Richard Vivion

📻 REPORTAGE - À l'école de Seyssel, première série de tests salivaires

Des tests moins invasifs

Ce mardi, pour la première fois en Haute-Savoie, les services de l’Éducation Nationale ont organisé une campagne de tests salivaires dans un établissement scolaire. "Nous avons choisi cette école car il semble que le taux d’incidence du virus soit en progression dans ce secteur du département", précise la directrice académique. Les prélèvements ont été effectués avec l’appui d’un laboratoire d’analyses médicales et plusieurs infirmières scolaires. "Ils sont moins invasifs et pour les enfants, par rapport aux tests nasopharyngés, il y a moins d’appréhension", détaille Vincent Petitprez, biologiste chez Synlab. 

Briser les chaînes de contamination

Dans les jours à venir, ces opérations vont se multiplier dans les écoles du département. Elles permettront d’obtenir une photographie de l’évolution de la situation épidémique. "Et il y a aussi une vraie attente de la société pour savoir comment l’école gère cette situation de contamination, reconnaît Mireille Vincent. Cette démarche permet de suivre l’évolution du virus et elle permettra aussi de rompre des chaînes de contamination." 

"Ces prélèvements salivaires sont un atout majeur car ils permettent de repérer l'évolution d'une situation" - Mireille Vincent, directrice académique de la Haute-Savoie 

📻 ÉCOUTEZ Mireille Vincent, directrice académique de la Haute-Savoie.

Covid-19. Campagne de tests salivaires dans l'école de Seyssel en Haute-Savoie.
Covid-19. Campagne de tests salivaires dans l'école de Seyssel en Haute-Savoie. © Radio France - Richard Vivion

Sur les 317 élèves de l’école, une centaine d’entre eux ont été testés ce mardi. "Les parents ont donné leur accord, poursuit Mireille Vincent. Ils recevront les résultats dès ce soir." À eux ensuite d'informer l'école en cas de test positif. Sabrina venue récupérer son fils devant l’école approuve la mise en place de ces tests salivaires. "C’est une bonne initiative pour contrôler le virus, affirme cette maman. Pour savoir où l’on va." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess