Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tetraplégique, coincé chez lui en Creuse, Gabriel appelle aux dons pour acheter une voiture adaptée

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

A 31 ans, Gabriel aimerait être autonome malgré son handicap. Il a besoin d'une voiture adaptée à son fauteuil, que les aides ne permettent pas de financer entièrement. Ce jeune habitant d'Ahun lance donc une cagnotte, la deuxième en deux ans.

Gabriel, 31 ans, passe beaucoup de temps à promener son chien autour de chez lui mais ne peut s'éloigner sans voiture adaptée à son handicap.
Gabriel, 31 ans, passe beaucoup de temps à promener son chien autour de chez lui mais ne peut s'éloigner sans voiture adaptée à son handicap. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Les roues du fauteuil roulant de Gabriel, 31 ans, sont couvertes de terre. Ce Creusois tétraplégique passe beaucoup de temps dehors à se promener autour de sa maison à Ahun avec son chien. Mais impossible d'aller très loin sans voiture. Il aurait besoin d'un fourgon adapté à son handicap, mais les aides sont loin d'être suffisantes. Il lance donc un appel aux dons, le deuxième en deux ans.

Grâce à la MDPH (maison départementale pour les personnes handicapées), il peut toucher jusqu'à 10.000 euros pour financer cet achat. Sauf que le véhicule dont il a besoin coûte 45.000 euros d'occasion, et 60.000 euros neuf. "Ça me dérange de demander une deuxième fois de l'aide, j'ai l'impression de quémander, mais j'ai retourné le problème dans tous les sens, pour l'instant je n'ai pas le choix", soupire-t-il. Sa compagne étant en CDD et lui sans emploi, les banques sont frileuses pour prêter.

Retrouver son autonomie

En économisant, il pourrait peut-être s'offrir sa voiture adaptée d'ici plusieurs années, mais le temps est long quand on est coincé chez soi : "Je suis toujours obligé de demander à ma compagne de me conduire, or je déteste demander, j'aime bien tout faire tout seul." Sa fille de quatre ans demande à son papa de l'emmener à l'école ; pour l'instant, c'est impossible. "J'aimerais bien faire les courses ou chercher le pain, aider ma compagne qui est obligée de faire beaucoup de choses."

Atteint depuis sa naissance d'un angiome situé au niveau de la moelle épinière, Gabriel est devenu tétraplégique du jour au lendemain, à 28 ans. C'est son entourage qui l'a convaincu de lancer cette deuxième cagnotte.

Le premier appel aux dons lui avait permis de récolter 17.000 euros. Il ne s'attendait pas à une telle générosité et remercie tous ses donateurs, car grâce à cet argent il a pu rentrer chez lui après sa longue rééducation à Noth. Le chantier a coûté en tout 70.000 euros. Sa maison est désormais adaptée à son handicap : une salle de bain et une chambre au rez-de-chaussée et des portes coulissantes qui permettent à son fauteuil de passer.

  • Pour aider Gabriel, il faut aller sur le site de la Cagnotte des proches via ce lien.
  • Creuse
Choix de la station

À venir dansDanssecondess