Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Week-end portes ouvertes à la SPA du Loiret pour encourager les adoptions

samedi 2 juin 2018 à 23:40 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

La SPA du Loiret est saturée. Le nombre d'adoption est en baisse cette année. Alors pour peut-être vous faire rencontrer votre nouveau compagnon, le refuge organise des journées portes ouvertes jusqu'à ce dimanche soir.

IMAGE D'ILLUSTRATION. Dans le Loiret, 95 chiens et 36 chats sont proposés à l'adoption par la SPA
IMAGE D'ILLUSTRATION. Dans le Loiret, 95 chiens et 36 chats sont proposés à l'adoption par la SPA © Maxppp - SYLVIE CAMBON

Chilleurs-aux-Bois, France

Et si vous craquiez pour un chien ou un petit chat ? Si l'envie d'adopter un petit compagnon à quatre pattes vous titille, c'est peut-être le bon moment ! 

La SPA (Société protectrice des animaux) organise ce week-end des journées portes ouvertes partout en France. Le Loiret n'y échappe pas : c'est donc l'occasion de découvrir le refuge de Chilleurs-aux-Bois, qui emploie 8 salariés et fonctionne avec plus de 70 bénévoles.

Cookie, Funky, Calimero et bien d'autres...

Ces journées portes ouvertes interviennent après la campagne nationale "SOS adoption" lancée par la SPA il y a environ deux semaines. L'association est confrontée à travers tout le pays à une baisse inédite des adoptions.

Cookie, Buggy, Funky ou encore Calimero... au total 95 chiens et 36 chats attendent leurs nouvelles familles à la SPA loirétaine. Cela pourrait bien être le jour de chance de l'un d'eux ! Eddy, Alexia et leur fille Maemi sont justement à la recherche d'un nouveau compagnon. "Un petit chien tranquille qui aime bien les enfants" détaille Alexia. "Ça va être au feeling ! Il ne faut juste pas qu'il aboie quand on arrive !" poursuit Eddy.

Accueillir un animal : ça se prépare

Finalement, leur cœur semble craquer pour Bella, une jolie petite chienne blanche. Et le premier contact entre la fillette et son nouvel ami est pour le moins... humide ! "Il m'a léché le doigt" s'amuse Maemi, "c'est sa manière de te dire bonjour" lui répond sa maman. 

Si pour cette famille, la visite du refuge s'est conclue par une adoption, ce n'est pas obligatoire ! Les journées portes ouvertes, c'est aussi pour découvrir la SPA et rencontrer les bénévoles. Il faut justement se méfier des coups de cœur. Accueillir un animal : ça se réfléchit et ça se prépare. Cécile Godeau, la responsable de la SPA du Loiret : "Il faut pouvoir assumer les frais vétérinaires d'un chat ou d'un chien. Ça ne se prend pas à la légère. On ne sait pas de quoi l'avenir sera fait et on peut avoir à gérer des problèmes de santé qui ne sont pas prévus."

Un suivi après l'adoption

Pour adopter, il faut apporter un justificatif de domicile, les dernières fiches de paie, et une pièce d'identité. Toute la famille doit être présente pour s'assurer que tout le monde a envie d’accueillir l'animal. Quelques mois après, la SPA effectue un suivi pour s'assurer que tout va bien et répondre aux éventuelles questions de la famille.

Dans le Loiret, comme dans de nombreux autres départements, le refuge est saturé. Impossible par exemple d'accueillir un chien supplémentaire, il n'y a plus de place. Cécile Godeau est inquiète : "C'est perturbant et stressant parce que nous ne sommes pas encore en période estivale. C'est l'été où il y a le plus d'abandons. On se demande comment on va pouvoir gérer ça."

Bientôt un déménagement de la SPA ?

À cela s'ajoute une autre préoccupation : un possible déménagement dans les mois à venir. La fourrière départementale qui occupe le même terrain va être déplacée à Fay-aux-Loges en raison de locaux vétustes et non adaptés. Il reste toujours une interrogation concernant l'avenir de la SPA loirétaine. La ville d'Orléans a proposé de vendre le terrain à l'association, mais aujourd'hui tout est encore en négociation. Il reste beaucoup de questions en suspens selon Cécile Godeau : "Nous on continuera notre travail : récupérer les abandons, nous occuper des enquêtes. On étudie plusieurs propositions qui ont été faites, on va essayer de rester dans le secteur de Chilleurs-aux-Bois. Avec notre emplacement nous avons même des gens de Belgique ou de Suisse qui viennent nous voir car il y a une facilité d'accès avec l'A19 à côté."

L'année dernière, la SPA du Loiret a permis a 500 animaux de retrouver une famille.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans