Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Thiers : l'arrêté de péril imminent levé après le passage de l'expert

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Après l'effondrement d'une partie d'un immeuble rue de la Paix, l'expert nommé par le Tribunal Administratif a estimé qu'il n'y avait plus de danger. La mairie a donc levé l'arrêté de péril imminent. La circulation est à nouveau autorisée.

L'arrêté de péril imminent est levé.
L'arrêté de péril imminent est levé. © Radio France - Claudie HAMON

Thiers, Puy-de-Dôme, France

Il n'y a plus de risque rue de la Paix.  L'expert nommé par le Tribunal administratif s'est rendu ce vendredi après-midi à l'endroit où un pan de mur d'un immeuble s'est écroulé jeudi dernier.  Il a estimé qu'il n'y a plus de danger pour le voisinage. 

La rue François Mitterrand a été sécurisée en attendant les conclusions de l'expert.  - Radio France
La rue François Mitterrand a été sécurisée en attendant les conclusions de l'expert. © Radio France - Claudie Hamon

Par précaution, le maire, Claude Nowotny avait pris un arrêté de péril imminent et condamné les rues François Mitterrand et de la Paix. La circulation peut donc reprendre. Les bus qui avaient été déviés retrouvent leur circuit habituel. Par précaution, six personnes qui habitaient dans un immeuble voisin ont été relogées à l'hôtel. Elles peuvent donc réintégrer leur logement, aussitôt que le gaz et l'électricité seront rétablis. 

Un pan de mur rue de la Paix s'est effondré. - Radio France
Un pan de mur rue de la Paix s'est effondré. © Radio France - Claudie HAMON

Un million d'euros de travaux d'urgence engagé par la mairie

Claude Nowotny, le maire se dit impuissant face à des propriétaires qui laissent leur bien se dégrader. "Si je pouvais, je porterais plainte contre ces propriétaires qui ne répondent pas à mes courriers. J'ai envoyé ce matin un courrier de mise en demeure au propriétaire des lieux. Il a trente jours pour faire des travaux . S'il ne répond pas, et s'il n'est pas solvable, les travaux seront à la charge de la commune. J'ai déjà dépensé un million d'euros environ pour des travaux d'urgence dans le cœur historique" 

Un inventaire du bâtis en péril

Pour Gérard de Vallée, du Conseil Citoyen Thiers Centre ancien, c'est le 4e immeuble qui s'effondre, la mairie devrait anticiper les problèmes. "Si on veut que de nouveaux habitants s'installent et puissent acheter des maisons encore debout, il faut être beaucoup réactif ". 

"Il y a régulièrement des bâtiments qui s'écroulent" regrettent Fabrice Faucher, du Centre Citoyen Thiers Centre Ancien. "Pour estimer l'état du bâtis, il faudrait au moins faire un recensement des habitats en péril. Le problème est que la plupart des maisons appartiennent au parc privé."  

La mairie explique en effet que la législation ne lui permet pas d'intervenir sur le bâtis privé tant qu'il n'y a pas péril. "Quand l'immeuble se dégrade, la mairie envoie des mises en demeure aux propriétaires mais on ne peut agir que lorsqu'il y a péril. Il faudrait revoir la législation" regrette Abdelhraman Meftah, 1e adjoint. "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu