Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Thionville cherche à soulager les secours en cas de crise

samedi 28 octobre 2017 à 10:46 Par Jordan Muzyczka, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Une quarantaine d'agents municipaux de Thionville viendront prêter main forte en cas de catastrophe. La ville a mis en place vendredi 27 octobre le dispositif de la réserve communale de sécurité civile. Une première en Moselle

Équipée de ses gilets fluorescents, la quarantaine de fonctionnaires de la municipalité de Thionville forme officiellement, depuis vendredi 27 octobre, la réserve communale de sécurité civile.
Équipée de ses gilets fluorescents, la quarantaine de fonctionnaires de la municipalité de Thionville forme officiellement, depuis vendredi 27 octobre, la réserve communale de sécurité civile. © Radio France - Jordan MUZYCZKA

Thionville, France

Leurs gilets fluorescents sur les épaules, un badge à la poitrine et la lampe torche qui patiente sur la table, la quarantaine d'agents municipaux de Thionville sont désormais fin prêts pour porter assistance aux concitoyens. Vendredi 27 octobre, la ville a officialisé au cours d'une réunion solennelle, la création d'une réserve communale de sécurité civile. Une première en Moselle pour ce dispositif crée en 2004, qui permet à des bénévoles de soutenir des unités de secours pendant des missions.

Les inondations de 2016, le déclic

Le souvenir des inondations de 2016 dans le secteur nord-mosellan sont encore dans toutes les têtes. "On avait énormément de gens qui étaient inondés chez eux", se souvient Pierre Cuny, maire de Thionville.

" La réserve communale aurait été activée pour rapatrier la population, distribuer des vivres et rassurer".

C'est ce qui a incité Dannie à s'engager au sein de ce nouveau dispositif: "Mes voisins étaient venus m'aider. Ça donne du baume au cœur de voir qu'il y a des gens qui s'intéressent à vous et qui vous aident quand vous êtes en difficultés. Donc il n'y a pas de raison qu'on ne rende pas la pareil".

Cette responsabilité s'effectuera à toutes heures de la journée, selon les besoins. " Les catastrophes n'arrivent pas qu'entre 8 heures et 17 heures. Donc s'il y a quoi que ce soit, en pleine nuit par exemple, j'enfile mes bottes, je prends mes outils et je fonce", raconte Martine, responsable du pôle petite enfance au sein de la ville.

Trois jours de formation

Mais avant d'être opérationnels, les fonctionnaires vont bénéficier de trois jours de formations. Ils vont (ré)apprendre les gestes de premiers secours (le diplôme PSC1) ou comment réagir en cas d'alerte nucléaire, avec la centrale de Cattenom située à proximité. Une bonne piqûre de rappel se réjouit Roland, employé au service santé de Thionville: " Comment réagir avec des personnes en situation de stress. Déjà, ne pas être stressé et le communiquer le moins possible".

En 2016, Nancy était la première ville de Lorraine à mettre en place une réserve communale de sécurité civile. Mais contrairement à Thionville, ce n'est pas limité aux agents municipaux. Mais Pierre Cuny, le maire de la ville mosellane l'assure, ils ont été nombreux à se vouloir se porter volontaires. Mais l'élu veut d'abord créer un petit noyau pour qu'il soit plus facilement mobilisable en cas d'intervention.