Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Thionville : les patrouilles de l'opération Sentinelle doublées en Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le gouvernement a élevé le plan Vigipirate au niveau « urgence attentat » en France. Une décision prise après les attentats de Conflans-Saint-Honorine et Nice. En conséquence, les patrouilles de l’opération Sentinelle sont renforcées partout sur le territoire national, en Moselle notamment.

Les militaires de l'opération sentinelle ont effectué une patrouille dans les rues du centre-ville de Thionville
Les militaires de l'opération sentinelle ont effectué une patrouille dans les rues du centre-ville de Thionville © Radio France - Elodie Rabelle

La plan Vigipirate a été élevé à son plus haut niveau, l'urgence attentat. Une décision prise par le gouvernement après les attentats de Conflans-Saint-Honorine et Nice. En conséquence, les patrouilles de l’opération Sentinelle sont renforcées partout sur le territoire national.  Au total, 7 000 hommes sont déployés sur le territoire national, la moitié en province.  

Des effectifs doublés en Moselle 

Des troupes sont détachées en Moselle à Metz mais aussi à Thionville.  Dans les silhouettes kaki, armes à feu dans les mains sont de plus en plus visibles, et pour cause, les effectifs ont été doublés "on est passé de 10 unités à plus 20 aujourd’hui ", précise Christian Bailly, gouverneur militaire de Metz. 

Parer la menace terroriste

Ce renforcement militaire a deux objectifs. Le premier c'est de pouvoir couvrir un plus large terrain et ainsi pouvoir agir rapidement en cas d'attaque. Le second, c'est rendre la présence militaire plus visible, et donc dissuasive. 

"Notre seule mission est la lutte antiterroriste" 

Christian Bailly explique que les forces engagées le sont "en lien avec la préfecture et les forces de sécurité qui interviennent dans le cadre de la sécurité intérieure". Ces patrouilles sentinelles restent mobilisés tant que l'urgence attentat est maintenue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess