Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉOS - L'arbitre Tony Chapron reparle de son tacle à un joueur, un réflexe "stupide" mais "humain"

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu
Grenoble, France

Quatre mois après son tacle en plein match contre le défenseur nantais Diego Carlos qui a signé malgré lui la fin de sa carrière d’arbitre, le grenoblois Tony Chapron sort de son silence et confie à Canal+ ses regrets et la manière dont il a vécu le tourbillon dans lequel il s'est lui même jeté.

L’arbitre Tony Chapron interviewé dans l’émission "Intérieur sport" sur Canal+
L’arbitre Tony Chapron interviewé dans l’émission "Intérieur sport" sur Canal+ - Copie d’écran "Intérieur sport" - Canal+ 2018

L'arbitre international grenoblois Tony Chapron sort de son silence. Pour la première fois, il reparle de cette soirée du 14 janvier où sa carrière s'est terminée "en eau de boudin". Au lendemain de la dernière journée de Ligue 1, il s'est confié à Canal+ dans l'émission "Intérieur sport" diffusée ce dimanche.

Le tacle qui a tout fait basculer

Nous sommes dans les dernières minutes du match de Ligue 1 entre Nantes et le PSG. Alors qu'il est bousculé involontairement par le défenseur nantais Diego Carlos et croyant que ce geste est délibéré, l'arbitre licencié au GF 38 réagit instinctivement en assénant un petit tacle au joueur

Un coup de sang filmé par les caméras de Canal+ qui fait le tour du monde et signe la fin de carrière. À compter de ce jour là,  il est suspendu à titre conservatoire et sera finalement condamné en appel à six mois de suspension. Âgé de 45 ans, Tony Chapron avait par ailleurs déjà annoncé qu'il disputait sa dernière saison.

"J'ai un réflexe qu'on pourra dire stupide, mais j'ai un réflexe humain"

Sur l'action en question, alors que l'on joue les arrêts de jeu du match, Tony Chapron raconte : "Je suis lancé à pleine vitesse et là, je sens une poussée qui me semble violente. Je tombe, je roule sur moi. Quand je me relève, je vois un genou arriver vers ma figure. Quand je le vois arriver, j’ai la sensation d’être poussé violemment, j’ai mal et j’ai peur. Je me dis 'merde ma jambe'."

Tony Chapron poursuit son récit de l'intérieur : "J’ai un réflexe, qu’on pourrait dire stupide, mais j’ai un réflexe humain. Je fais complètement abstraction de mon rôle. J’en sors le temps d’une fraction de seconde et quand je m’en rends compte, c’est trop tard, le mal est fait. Je m’en rends compte tout de suite, dans la seconde d’après je me dis ’Qu’est-ce que j’ai fait ?’.

Conséquences dramatiques

"Je ne mesure pas encore les conséquences, mais je sais qu'elles vont être dramatiques", raconte Tony Chapron. "Pour ce qu'on va retenir de ma carrière...", poursuit-il. 

"J’ai construit un énorme château de cartes et en une seconde, toutes les cartes sont tombées"

Tony Chapron raconte ensuite la fin de match houleuse, le retour à l'hôtel et le début du tourbillon médiatique dans lequel il plonge sans ne plus rien maîtriser. "Construire un match, c’est comme construire un petit château de cartes. La dernière que tu mets, c’est ton coup de sifflet final en espérant que rien ne s’effondre. Moi, il y a eu un double effet, le match et toute ma carrière. J’ai construit un énorme château de cartes et en une seconde, toutes les cartes sont tombées. Et je l’ai senti, j’ai senti le poids de mon erreur."

"J'ai vraiment la sensation de partir à l'abattoir"

Convoqué par les instances de la Fédération française de football quelques semaines plus tard, Tony Chapron raconte sa solitude au moment de se rendre devant ceux qui vont le juger en appel et le condamner à six mois de suspension, contre trois mois fermes en première instance.

Le petit Chapron rouge

Au cours de cet entretien confessions, Tony Chapron surnommé "le petit Chapron rouge" à cause du nombre important de cartons qu'il a sorti durant ses treize années d’arbitrage au plus haut niveau (757 cartons jaunes et 65 rouges, dont 38 directs) raconte aussi les autres polémiques qui ont émaillé sa carrière. 

"Pendant 90 minutes, l’arbitre c'est celui qui dit non. Alors que les joueurs, toute la semaine, on leur dit oui"

L'arbitre grenoblois s'arrête notamment sur un match entre le PSG et Lorient en 2015 au cours duquel il a un incident avec Zlatan Ibrahimovic auteur ce soir-là d'un triplé. Alors qu'il comptait bien lui offrir le ballon du match, l'attaquant suédois lui manque de respect au moment de lui serrer la main et du coup, Tony Chapron refuse de lui donner le ballon. "Devant son attitude, moi je rentre dans le jeu des mots magiques : s'il vous plait, merci, ça c'est la base de toute relation. Moi je suis désolé, mais on ne me manque pas de respect. Du coup tout le monde a dit "Chapron quel c.., il pourrait au moins lui donner le ballon".

Tony Chapron évoque également l'un des temps forts de sa carrière, la finale de la coupe de France au stade de France en 2014 entre Rennes et Guingamp, un match sans carton jaune ! Sa fierté, loin donc de la réputation du "petit Chapron rouge". 

Les cartons de la finale, il les a offert au président François Hollande. Le jaune pour qu'il s'en serve au conseil des ministres et le rouge pour Najat Vallaud Belkacem, ministre de l'Éducation nationale de l'époque, sa ministre, puisque dans la vie, Tony Chapron travaille comme conseiller principal d'éducation. 

Le documentaire se termine avec la frustration de Tony Chapron de ne pas avoir pu saluer tous ceux qui l'ont accompagné durant ses années d'arbitrage. Normand d'origine, c'est à Caen qu'il aurait aimé arbitrer son dernier match. "On ne m'a pas enlevé ma fin de carrière, on m'a enlevé autre chose de plus intime" conclut-il.

L'entretien en intégralité 

  • Les confidences de Tony Chapron dans "Intérieur sport" à voir sur Canal+ (payant, réservé aux abonnés)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess