Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société

Top départ pour les travaux de la cité administrative à Besançon

vendredi 6 octobre 2017 à 20:14 Par Laurine Benjebria et David Malle, France Bleu Besançon

Ca y est, la première pierre a été posée au chantier de Viotte à Besançon. Les travaux pour la cité administrative ont été inaugurés ce vendredi. Le bâtiment ne sera pas livré avant la fin de l'année 2019.

Vue depuis l'intérieur de l'ilôt Viotte, bâtiment livré à la fin de 2019
Vue depuis l'intérieur de l'ilôt Viotte, bâtiment livré à la fin de 2019 - Ville de Besançon

Besançon, France

Une première pierre posée pour deux ans de travaux à Viotte, dans Besançon. Le chantier de la cité administrative a été inauguré ce vendredi après-midi en présence du maire Jean-Louis Fousseret et de la préfète de la région, Christiane Barret.

Un important chantier en perspective. 20.500 m² autour de la gare Besançon Viotte pour 50 logements, 1.300m² de locaux commerciaux et 16.100 m² de locaux tertiaires. En tout, ce sont 810 emplois de fonctionnaires qui seront créés au sein de cet espace. Coût total de ces travaux : 23,7 millions d'euros.

Aux commandes de ces travaux, l'architecte Brigitte Métra. Originaire de Besançon, elle souhaite mettre en avant les spécificités de la région, notamment en termes de toitures et de pierres bleues, "issues de la carrière de Chailluz", précise l'architecte.

Un bleu qui sera également présent sur les tuiles. Une invention de Brigitte Métra : "ça n'existe pas des tuiles engobées qui sont dans la palette de bleu".

Brigitte Métra, architecte

Ces travaux font partie d'un plus grand ensemble, la reconquête de l'espace ferroviaire, engagé par la ville de Besançon en 2008. Le bâtiment lui sera livré à la fin de l'année 2019.