Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Touche pas à ma pute !", le manifeste des "343 salauds"

-
Par , France Bleu

Dans un manifeste à paraître la semaine prochaine dans le magazine Causeur, 343 hommes réclament le droit d'aller voir des travailleuses du sexe. Un texte pour protester contre la proposition de loi déposée par une députée socialiste, qui vise la pénalisation des clients de la prostitution.

Les signataires du texte refusent que l'on touche à "leurs putes".
Les signataires du texte refusent que l'on touche à "leurs putes". © Maxppp - Xavier de Torres

Comme les 343 salopes qui réclamaient en 1971 le droit à l'avortement, 343 "salauds " se réunissent aujourd'hui autour d'un manifeste. La cause est cependant bien différente : les signataires de 2013 réclament le droit à aller "aux putes ", comme ils l'écrivent.

"Touche pas à ma pute ! Le manifeste des 43 salauds " paraîtra la semaine prochaine dans le magazine Causeur et vise à protester contre la proposition de loi pour la pénalisation des clients de la prostitution, déposée le 14 octobre par la députée socialiste Maud Olivier. Ce texte qui doit être examiné fin novembre prévoit notamment la création d'une amende de 1.500 euros sanctionnant le recours à la prostitution, doublée en cas de récidive.

"Homos ou hétéros, libertins ou monogames, fidèles ou volages, nous sommes des hommes. Cela ne fait pas de nous les frustrés, pervers ou psychopathes décrits par les partisans d'une répression déguisée en combat féministe." (Manifeste des 343 salauds)

Dans la liste des signataires, on retrouve de nombreuses personnalités comme Frédéric Beigbeder, Eric Zemmer, Nicolas Bedos, l'avocat Richard Malka ou le mari de Frigide Barjot, Basile de Koch. Le manifeste précise que tous n'ont pas eu recours aux services de prostituées. Elisabeth Lévy, directrice de la rédaction de Causeur , a précise à Libération qu'elle aurait aimé un texte plus assumé, mais craignait que certains ne refusent de le signer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess