Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toujours aucune cigarette pour Jérôme, le pompier grenoblois qui tente le "Moi(s) sans tabac" !

-
Par , France Bleu Isère

Depuis le début du mois de novembre, France Bleu Isère vous fait vivre l'aventure de Jérôme. Ce pompier grenoblois tente d'arrêter de fumer depuis le 1er novembre. Il profite de l'opération "Moi(s) sans tabac" pour supprimer la cigarette de son quotidien. Pour le moment, c'est une vraie réussite.

A J+22, Jérôme tient le cap de ne plus fumer  !
A J+22, Jérôme tient le cap de ne plus fumer ! © Radio France - Nina Valette

Isère, France

"Je m’attendais a plus de difficultés", nous raconte Jérôme après sa troisième semaine sans cigarette. Depuis le début du mois de novembre, et avec l'aide de Béatrice Chartier, infirmière addictologue à l’hôpital de Bourgoin-Jallieu (Isère), il tente d'arrêter de fumer. Cette aventure, il la vit avec sa compagne, qui tient également "très bien le coup", d'après le jeune homme. 

Il n'a toujours pas craqué ! 

Après plus de 22 jours sans cigarette, ce jeune papa de 28 ans commence à sentir des changements. "Maintenant, je sens l'odeur du tabac sur les autres. D'ailleurs, c'est pas très agréable(rires), pour le moment ça ne me dérange pas, mais je pense qu'a la longue, ça va être difficile", raconte Jérôme. 

Pour le moment, le jeune pompier accompagne encore ses collègues pour la pause cigarette, mais l'envie n'est plus là, ou presque. "Il m'arrive de me dire, là, j'en prendrais bien une petite. Mais _l'envie ne dure que quelques secondes, puis plus rien_". 

Forcément, après trois semaines sans tabac, les effets commencent à se faire sentir. "Terminé d'odeur de tabac froid sur moi. Ensuite, j'ai eu quelques difficultés pour respirer pendant les séances de sport à la deuxième semaine mais ça va mieux. Ça doit être une étape normale. Et _le sommeil est très différent_. Plus profond, moins coupé. Je ne transpire plus la nuit".

"C'est terminé le stresse de ne pas avoir de parquet de cigarette, de faire des kilomètres en voiture pour en trouver" - Jérôme

En plus des nuits plus agréables, Jérôme est soulagé de ne plus être dépendant à la cigarette : "Plus besoin de prévoir des cigarettes. J'ai mes patchs, et encore, il m'arrive d'oublier. Et puis, _on fera le bilan à la fin du mois, mais je sors beaucoup moins ma carte bleue_". Pour Jérôme pas de doute : "Le mois de novembre, c'est l'idéal pour arrêter de fumer !" 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu