Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Tempête de neige du 14 novembre 2019 en Drôme et en Ardèche

Toujours pas de train à cause de la neige entre Grenoble et Valence : "c'est trop long" pour les usagers

-
Par , , France Bleu Isère, France Bleu Drôme Ardèche

Ras le bol pour les usagers de la SNCF. Près d’une semaine après l’épisode neigeux du jeudi 14 novembre, certaines lignes TER sont toujours perturbées en Auvergne-Rhône-Alpes. François Le Maire, vice-président régional de la FNAUT dénonce un manque d’entretien le long des voies.

Epaisseur 15 cm de neige constaté sur une terrasse chez un particulier en novembre 2019 en Vallée du Rhône et de l'Isère.
Epaisseur 15 cm de neige constaté sur une terrasse chez un particulier en novembre 2019 en Vallée du Rhône et de l'Isère. © Radio France - Vincent Pillet

Isère, France

« Trop c’est trop », pour François Lemaire. Six jours après les fortes chutes de neiges qui ont immobilisé le trafic ferroviaire, certaines lignes TER sont toujours perturbées ce mercredi, comme Grenoble-Valence, qui ne sera remise en service que ce vendredi d’après les prévisions de la SNCF. « Mais ce n’est pas la seule ligne qui a été impactée, rappelle le vice-président de la FNAUT, la ligne Grenoble-Lyon, qui transporte 30 000 voyageurs par jour, n’a a été coupée pendant trois jours ! ».

Et c’est loin d’être une première, dénonce François Lemaire. « En juillet dernier, il y a eu un orage important, et la ligne Grenoble-Chambéry a été coupée pendant deux semaines, un mois avant, un coup de vent, la ligne Lyon-Grenoble coupée… » énumère-t-il.

Un manque de soin des lignes TER

Des coupures répétées liées à un manque de prévention, d’entretien, d’élagage le long des voies ferroviaires par la SNCF et la Région, pour la FNAUT. « Est-ce qu’on imaginerait l’autoroute coupée pendant une semaine ? » ironise François Le Maire. « On en fait pas suffisamment pour les lignes TER, quand on passe sur la ligne Valence-Grenoble, on voit des arbres qui sont juste à côté des voies », pas étonnant qu’ils tombent au « moindre coup de vent » s’insurge le vice-président de l’association. 

« Tous les météorologues nous disent que ces épisodes extrêmes sont amenés à se répéter », il faut donc agir, conclut François Lemaire, en interpellant à la SNCF : « si on veut que les gens continuent de prendre le TER pour éviter les encombrements sur la route et la pollution, on ne peut pas leur proposer ces conditions ».    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu