Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Toulouse : 4 gilets jaunes doivent rencontrer le maire de la ville avant l'acte XI

-
Par , France Bleu Occitanie

Une délégation de gilets jaunes doit rencontrer le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, ce samedi. Un échange qui reste en suspens car les gilets jaunes souhaitent retransmettre la discussion en direct sur les réseaux sociaux, ce que la mairie n'a toujours pas accepté.

Une délégation de 4 gilets jaunes doivent rencontrer Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse.
Une délégation de 4 gilets jaunes doivent rencontrer Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse. © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

Toulouse, France

C'est une rencontre qui ressemble à une première prise de contact. Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, doit recevoir ce samedi avant l'acte XI une délégation de 4 gilets jaunes au Capitole, à leur demande. 

"Le but est de nouer un dialogue pour aller à un apaisement, et idéalement de convaincre" précise la mairie. De leur côté, les gilets jaunes souhaitent évoquer les difficultés économiques des commerçants du centre-ville, les violences policières et demander une salle municipale pour organiser les futures assemblées générales.

"On se doit de pouvoir montrer en transparence l'échange"

Cet échange reste néanmoins en suspens. La mairie n'a pas autorisé sa retransmission en direct sur les réseaux sociaux, une condition sine qua non pour les gilets jaunes. "Nous trouvons ça normal puisqu'il n'y a pas de légitimité et de chef. On se doit de pouvoir montrer en transparence l'échange" explique Emmanuelle qui fait partie de la délégation qui doit rencontrer Jean-Luc Moudenc. 

Elle insiste aussi pour parler d'un échange. "Il n'y aura pas de négociation puisque ce ne sont pas quatre personnes qui vont pouvoir prendre des décisions pour les toulousains", ajoute-t-elle. 

Il est donc peu probable que l'appel du maire de Toulouse à cesser les manifestations dans le centre-ville le samedi aboutisse.  

"C'est bien de demander aux manifestants d'arrêter de se mettre dans la rue mais pourquoi ne pas appeler notre cher dirigeant de France pour lui dire que ça serait bien qu'il agisse et qu'il réponde aux revendications des gilets jaunes", explique Emmanuelle. 

En attendant, les gilets jaunes se donnent rendez-vous ce samedi à 14h à Jean-Jaurès et sur la place du capitole pour l'acte XI.