Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Toulouse, capitale nationale des "gilets jaunes" ce samedi

vendredi 12 avril 2019 à 20:11 - Mis à jour le samedi 13 avril 2019 à 8:27 Par Simon Cardona et Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie et France Bleu

Après Bourges, Nice, Avignon, Bordeaux, Rouen ces dernières semaines, c'est donc la ville rose qui a été choisie comme épicentre pour cet acte XXII de la mobilisation.

Les "gilets jaunes" réunis à la sortie du métro Jean Jaurès à Toulouse
Les "gilets jaunes" réunis à la sortie du métro Jean Jaurès à Toulouse © Radio France - Raphaël Cann

Toulouse, France

Après une mobilisation en baisse la semaine dernière, plusieurs appels à manifester à Toulouse se sont multipliés sur les réseaux sociaux. La ville rose va devenir la capitale nationale du mouvement le temps d'un samedi.

Jusqu'à 15.000 manifestants attendus

Entre 13.000 et 15.000 manifestants venus de la France entière sont attendus samedi 13 avril à Toulouse. La dernière fois qu'il y avait eu autant de "gilets jaunes" au sein de la ville rose, c'était lors de l'acte X, le 19 janvier (environ 10.000).

"Macron va s'exprimer avec ses annonces chocs, mais je pense que c'est nous qui allons être choqués du contenu de ses annonces, assure Raymond Stocco, l'un des référents des "gilets jaunes" toulousains. On ne vit que sur de l'enfumage depuis des mois, qui n'apporte rien aux gens qui crèvent de faim. Avec des politiques insultants face à la misère du peuple."

Le cortège partira dès midi (depuis le métro Jean Jaurès) avec en tête deux figures du mouvement : Maxime Nicolle (surnommé Fly Rider) et Priscillia Ludosky, à l'origine de la pétition contre la hausse des taxes sur le carburant.

Les commerçants de nouveau inquiets

Malgré l'ampleur de la manifestation, les commerçants et artisans de Toulouse (1.500 entreprises) ont décidé de garder leur rideau ouvert."C'est pas notre métier de fermer le samedi, signale une commerçante toulousaine. On va tenter l'ouverture mais on aura les clés sous la main pour fermer les grilles dès que l'hélicoptère est au-dessus du quartier."

"Des 'gilets jaunes' de toute la France, voire d'étranger parait-il, vont débarquer à Toulouse ce samedi. Est-ce qu'ils vont tout casser ou pas ? On s'attend au pire", déclare Jean-Marc Martinez, président de la Fédération des commerçants, artisans de Toulouse.

La place du Capitole interdite

Le préfet de la Haute-Garonne a pris un arrêté d'interdiction de manifester sur la place du Capitole samedi 13 avril entre 10 h et 21 h.

Dans le Tarn-et-Garonne, le préfet du département a interdit le centre-ville de Montauban aux "gilets jaunes" dimanche 14 avril.