Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO - À Toulouse, des milliers de chasseurs de Pokémon au jardin japonais

dimanche 24 juillet 2016 à 18:36 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Occitanie

On en voit partout depuis plusieurs jours déjà mais une heure seulement après la sortie officielle de l’application Pokémon Go en France, plusieurs milliers de personnes ont participé à une chasse géante au jardin japonais à Toulouse ce dimanche.

Des milliers de Toulousains ont déjà téléchargé l'application Pokémon Go.
Des milliers de Toulousains ont déjà téléchargé l'application Pokémon Go. © Maxppp -

C’est LE nouveau jeu vidéo qui rend la planète complètement folle. En Chine Pokémon Go a provoqué des accidents, aux Etats-Unis il est désormais interdit de chasser les Pokémons dans les tribunaux ou les commissariats. Pas d’incident à Toulouse ce dimanche après-midi pour la première chasse géante au jardin japonais, mais une confirmation : la Pokémania a pris, ici aussi.

"C’est assez surprenant…"

Venu avec un panier de pique-nique et une amie, Geoffroy a besoin de s’arrêter deux minutes pour observer l’étrange spectacle qui se déroule autour de lui. Des centaines de personnes, parfois déguisées, téléphone à la main et avançant tête baissée. Ils s’arrêtent au beau milieu du chemin, et repartent. "C’est assez surprenant effectivement", admet Geoffroy qui comprend vite de quoi il s’agit, contrairement à une jeune femme en train de goûter sur un banc : "ils avancent, ils s’arrêtent, ils font des tours, j’ai l’impression qu’ils jouent à quelque chose sur leur téléphone mais franchement on se demande."

Avec son cabas de courses, Youssef lui revient du marché et observe lui aussi. "Ils sont collés à leur téléphone c’est très bizarre. Mais mon fils a l’application des Pokémons il m’a expliqué. Mais je n’ai pas bien compris le but du jeu", reconnaît le père de famille. "C’est les jeunes, on laisse faire, au moins ils sont dehors."

Un capteur de pas. 10 km pour un Ronflex

Car c’est bien ça aussi le principe du jeu effectivement. Forcer les joueurs à s’activer littéralement. "Il y a un capteur de pas, explique Natacha avec son T-Shirt à l’effigie de Pikachu. On attrape parfois des œufs qu’on place dans un incubateur et il faut marcher, 2, 5 ou 10km pour les faire éclore. Il faut marcher 10km par exemple pour faire naître un Ronflex."

150 km à pied depuis deux semaines

C’est comme ça que Nassim a déjà marché 150 kilomètres depuis deux semaines qu’il joue à Pokémon Go dans Toulouse avec son meilleur copain. Il a atteint le niveau 20 et dirige même une arène. Lui est trop fier mais ses parents un peu moins. "Avant j’étais tout le temps dans ma chambre, je jouais à la console et maintenant je suis tout le temps dehors, ça énerve mes parents."

Des Pokéstops devant les monuments

Dans le jeu il y a aussi des Pokéstops qui forcent les joueurs à s’arrêter devant les monuments, les églises, les statues. Ils peuvent y attraper des Pokéballs ou les fameux œufs de Pokémons. Voilà de quoi convaincre Fabrice, 50 ans, de se laisser tenter. Il joue avec son fils de 13 ans Damien. "C’est sympa, il m’aide, on est ensemble, ça nous fait sortir, en plus il fait beau. On s’éclate", admet le grand gaillard.

"On voulait tous que les Pokémons existent dans la vraie vie et maintenant c’est le cas !"

La Pokémania c’est donc un mélange de souvenirs d’enfance et de plaisirs d’adultes résume Chloé. "Petits, on voulait tous que les Pokémons existent dans la vraie vie et maintenant c’est le cas. Quoi de mieux ?"

Reste quand même que la chasse aux Pokémons peut être dangereuse. Elle inquiète en tout cas. La police de Toulouse s’est même sentie obligée de twitter des conseils de prudence. "Attrapez les tous, mais pas en voiture", dit le compte officiel. "Chasseurs piétons, redoublez de prudence."

►►► POUR COMPRENDRE | Frénésie mondiale autour de Pokémon Go, le jeu vidéo qui se déroule dans la vraie vie

  - Radio France
© Radio France -