Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toulouse : il donne 70 centimes à une mendiante à la gare Matabiau, il écope d’une amende de 100 euros

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Pour avoir donné une petite pièce à une mendiante, un homme a été verbalisé ce mercredi par la police ferroviaire en gare Matabiau. La SNCF a fini par reconnaître une maladresse.

Une amende de 100€ pour avoir donné 70 centimes à une mendiante à la gare Matabiau
Une amende de 100€ pour avoir donné 70 centimes à une mendiante à la gare Matabiau © Maxppp - FREDERIC CHARMEUX

Toulouse, France

La générosité serait-elle un vilain défaut ? Un trentenaire se souviendra de sa mésaventure, mercredi en gare de Toulouse Matabiau. Il venait de retirer de l'argent dans un distributeur automatique quand il a été abordé par une femme portant un bébé dans ses bras. Un agent de la police ferroviaire a tenté de le dissuader, mais l'homme a tenu à faire preuve de générosité en donnant quelques dizaines de centimes d'euros à celle qui lui tendait la main. L’agent menace alors de le verbaliser.

"C'était tellement stupéfiant que j'ai cru que ce n'était pas sérieux et que j'ai lâché mes 70 centimes dans la main de la femme", témoigne Jéremy sur France 3 Occitanie.fr

L'agent lui dresse alors une contravention de 100 euros

La SNCF explique que les usagers sont très souvent sollicités sur les quais et dans les halls la gare Matabiau et que "cela crée un sentiment d'insécurité pour les voyageurs". "On fait beaucoup d'annonces en gare pour demander aux passagers ne pas encourager la mendicité".

Affaire classée

"Il y a une maladresse de la part d'un de nos agents. Le procès verbal va être annulé et la SNCF va prendre contact avec le voyageur. L'affaire est allée beaucoup trop loin", explique une porte-parole de la SNCF. Face à la polémique sur les réseaux sociaux, la compagnie ferroviaire a donc fait marche arrière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu