Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toulouse : la brigade anti-incivilités veut rendre la ville plus propre

jeudi 12 avril 2018 à 10:12 Par Marius Delaunay, France Bleu Occitanie

Chewing-gum jeté par terre, crachat, crottes de chien... Des agents en civil vont désormais pouvoir verbaliser toutes les personnes prises en flagrant délit. Les amendes mises en place risquent aussi d'en dissuader plus d'un.

Un dépôt sauvage à Toulouse.
Un dépôt sauvage à Toulouse. © Radio France - Jean-Marc Perez

Toulouse, France

La brigade anti incivilités a commencé à agir il y a quelques jours. 10 agents assermentés agissent dans l'hypercentre de Toulouse. Ils seront 25 à la fin de l'année à couvrir toute la ville. Les brigadiers pourront dresser un procès-verbal pour toute atteinte à la propreté, que ce soit un jet de mégot par terre, un crachat ou encore quelqu'un surpris en train d'uriner dans la rue. 

Jusqu'à 450 euros d'amende

Et ça peut coûter très cher. Les personnes verbalisées passeront devant la justice. Ce sera ensuite au juge de fixer la sanction, qui peut monter jusqu'à 450 euros. Jusqu'à 3750 euros pour un tag dans la rue. 11 personnes ont déjà été verbalisées pour un simple jet de mégot.  106 agents de propreté sont aussi assermentés pour dresser des constats en métropole en cas d'incivilité. Emilion Esnault, élu en charge de la propreté à la Métropole, espère que les sanctions amènent une prise de conscience citoyenne.

Les gens [verbalisés] sont un peu surpris mais je crois qu'ils comprennent. Il y a beaucoup de gens qui n'ont pas conscience que ce qu'ils font de manière presque machinale, c'est une incivilité, et ce n'est pas respectueux du travail de tous ceux qui nettoient tous les matins. — Emilion Esnault, élu en charge de la propreté à la métropole de Toulouse.

17 000 mégots ramassés l'année dernière

La Mairie de Toulouse mise beaucoup sur la propreté. En 2017, les agents de propreté ont ramassé plus de 17 000 mégots en centre-ville. 300 nouvelles corbeilles et distributeurs de sacs canins vont être installées en ville cette année. A partir du 18 avril, des affiches Stop aux incivilités seront également affichées partout à Toulouse.