Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toulouse : la police municipale bientôt équipée de Taser

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Les patrouilles de la police municipale de Toulouse seront équipées d'un P.I.E. (pistolet à impulsion électrique) ou Taser, d'ici trois mois. Une nouvelle arme à disposition des agents, surtout la nuit. Il y aura un pistolet par patrouille comme pour les caméras-piétons.

Illustration.
Illustration. © Radio France - .

Toulouse, France

La délibération a été votée en conseil municipal ce vendredi. Avec également l'installation de 50 nouvelles caméras. Ce qui porte à 400 le nombre de caméras à Toulouse. 

"Un équipement qui manquait"

Pour Olivier Arsac, adjoint à la sécurité de la ville de Toulouse, il s'agit d'un équipement de "légitime défense" qui manquait aux patrouilles surtout la nuit. Chaque année, 30 policiers municipaux toulousains sont blessés dans l'exercice de leur fonction. "Nous avons souhaité répondre à une attente forte de nos agents et de leurs syndicats. Il s'agit d'éviter à tout prix qu'ils utilisent leur arme de poing. Je ne veux pas d'une police municipale qui tourne la tête et qui ne veut pas remplir sa mission parce qu'il y aurait un danger. L'idée est de sécuriser tout le monde. L'agent, mais aussi quelque part l'agresseur."

50 caméras de plus en ville

Les agents seront formés sous trois mois et le subiront même pour savoir ce que cela fait, avec un voltage réglementairement calibré. Budget de ce dispositif : 65.000€. Avec l'installation de 50 caméras de plus (350 actuellement, installées depuis 2014) et 25 pistolets à impulsion électrique. 

À trois mois des élections, l'opposition crie à la mesure de campagne. Pierre Cohen, chef de file du groupe Génération.s et ancien maire estime que Jean-Luc Moudenc apporte les mauvaises réponses en matière de sécurité : "C'est toute l’ambiguïté depuis six ans. Il y a six ans, le maire a fait croire qu'il créerait une ville complètement apaisée en augmentant les caméras, etc. Ce n'est pas vrai. En terme de délit, on n'a rien changé. Il y a les mêmes effets avec des caméras. Les gens les contournent."

Réponse de Jean-Luc Moudenc : "L'opposition a toujours été mal à l'aise sur les questions de sécurité. Entre 2008 et 2014, aucune politique de sécurité. Nous, on a tenu nos engagements. Près de 400 caméras, et le doublement du nombre de policiers municipaux. Je ne vois pas pourquoi, pour faire plaisir à l'opposition, je retarderais le traitement d'un vrai besoin des Toulousains."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu