Société

Toulouse : la préfecture de Haute-Garonne lève le Plan Grand Froid, colère des associations

Par Rémi Vallez, France Bleu Toulouse jeudi 26 janvier 2017 à 19:36

Le restaurant social du Grand Ramier, d'où étaient transportés certains sans-abris jusqu'au gymnase Montané, réquisitionné pour le Plan Grand Froid.
Le restaurant social du Grand Ramier, d'où étaient transportés certains sans-abris jusqu'au gymnase Montané, réquisitionné pour le Plan Grand Froid. © Radio France - Rémi Vallez

Activé depuis le 16 janvier dernier, le Plan Grand Froid, qui a permis de mettre à l'abri 182 personnes dans un gymnase près du Zénith de Toulouse a été levé ce jeudi par la préfecture de Haute-Garonne, alors que les conditions météorologiques sont plus clémentes.

Après dix jours de Plan Grand Froid, la Préfecture de Haute-Garonne a décidé de mettre un terme au dispositif, jeudi 26 janvier. Pendant la vague de froid qui a frappé Toulouse, 182 sans-abris au total ont été accueillis au gymnase Montané, à deux pas du Zénith. Sur place, une soixantaine de lits leur permettait de passer la nuit, entre 20h et 8h du matin. Mais avec l'amélioration des conditions météorologiques des jours à venir, la préfecture a donc décidé de la fermeture du gymnase.

Colère de certaines associations

Or, pour plusieurs associations, celle-ci est fortement prématurée. Et pour le faire savoir, elles se sont réunies jeudi 26 janvier devant l'Espace social du Ramier. "Quand on sait que le mois de février est le mois le plus froid de l'année, celui où les SDF sont les plus fatigués à cause de ce froid, il y a de quoi être alarmé", estime ainsi cette salariée de l'association "Halte de nuit-un toit sur la rue". "De plus, abonde Geneviève Geneve, du Collectif Inter Associations Toulouse (CIAT), ces personnes dans le besoin ne se voient pas proposer d'autres solutions d'hébergement pérennes. Ce n'est plus une question hivernale mais un engagement constant, qui doit se faire tout au long de l'année."

Du côté des associations, on dénonce "une gestion au thermomètre "

948 places d'hébergement d'urgence en Haute-Garonne

Mais la Préfecture se veut rassurante. "Tous les sans-abris vont bénéficier d’une évaluation sociale et d’une prolongation de leur mise à l’abri selon d’autres modalités", indique-t-elle, précisant que le Plan Grand Froid est venu s’ajouter aux capacités d’accueil permanentes en Haute Garonne, 948 au total. Pour les associations, il en manquerait au moins 400.