Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toulouse : le collège de Berthelot mobilisé pour aider une élève de 4e, réfugiée syrienne, à la rue

-
Par , France Bleu Occitanie

Les enseignants, les parents d'élèves, ainsi que le personnel du collège de Berthelot à Toulouse se sont mobilisés fin-septembre pour venir en aide à une élève de 4e, réfugiée syrienne, qui vivait à la rue avec sa famille.

Une centaine de personnes avaient manifesté devant le collège pour soutenir Nawal et sa famille
Une centaine de personnes avaient manifesté devant le collège pour soutenir Nawal et sa famille © Radio France - Théo Caubel

Toulouse, France

Quelle politique migratoire veut la France ? C'est la question qui va animer l'Assemblée nationale à partir de ce lundi. C'est le président Emmanuel Macron qui a voulu lancer ce débat hautement sensible. Les échanges risquent d'être vif.   

Au même moment, plus proche du chez nous à Toulouse, c'est la question de l'accueil des réfugiés qui a fait irruption au collège Berthelot dans le quartier Saint-Michel. Une élève de 4e, réfugiée Syrienne originaire d'Homs, s'est retrouvée à la rue. Elle et sa famille se sont fait déloger d'un squat le 17 septembre dernier.

La mobilisation de tout le collège 

"C'était durant la pause méridienne, se souvient l'une de ses enseignantes. Elle est venue me voir pour m'expliquer qu'il fallait qu'elle parte pour récupérer ses affaires. Et j'ai eu sa sœur au téléphone qui m'a demandé la même chose. J'ai tout de suite alerté mes collègues et la direction. Mais je me sentais démunie pour l'aider. Je ne savais pas comment faire"

"Ce n'est pas notre travail de trouver un toit à ces personnes. Mais on fait un métier où on ne peut pas faire comme si nos élèves n'avaient pas de vie." Nicolas Mousset prof de math au collège Berthelot et syndicaliste au SNES

Les enseignants, les parents d'élèves, ainsi que le personnel vont alors s'organiser pour aider la jeune fille et sa famille, surtout que son petit frère est en 6e au collège Emile Zola juste à côté. Une manifestation va être organisée le 26 septembre devant Berthelot. Une caisse de solidarité est lancée, des fonds ont pu être récoltés lors d'un vide grenier, une avocate a pu être trouvée et une pétition aussi a été créée.

Ces efforts ont fini par payer. La collégienne et sa famille dorment désormais à l'hôtel après deux semaines dans la rue. Ils doivent s'installer très prochainement dans un appartement.

Un cas qui est loin d'être unique

Mais Nicolas Mousset, prof de math au collège Berthelot et syndicaliste au SNES, alerte. Le cas de Nawal n'est pas unique. "Ce n'est pas notre travail de trouver un toit à ces personnes. Mais on fait un métier où on ne peut pas faire comme si nos élèves n'avaient pas de vie. On nous explique en permanence qu'il faut construire des bons citoyens. Mais qu'est-ce qu'elle construit l'école ? Une société où si le voisin dort dehors, on ferme les yeux", s'indigne-t-il.

Il aimerait que les établissements scolaires puissent servir de refuge pour ces familles. Il y a la place selon lui.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu