Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toulouse : le grand capricorne fera-t-il plier Airbus ?

lundi 29 janvier 2018 à 19:08 Par Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

A Toulouse, Airbus construit un parking au bord du canal du midi pour les 600 salariés de son site d’assemblage de satellites. Les opposants comptent sur un insecte classé espèce protégée pour faire stopper les travaux.

Le Grand Capricorne , un insecte protégé pour stopper les travaux d'un parking d'Airbus au bord du canal du midi
Le Grand Capricorne , un insecte protégé pour stopper les travaux d'un parking d'Airbus au bord du canal du midi © Radio France - Olivier Lebrun

Toulouse, France

Les pelleteuses sont en action sur le bord du canal du midi, au sud de Toulouse. Coincé entre le CNES, le centre national d'étude spaciale et le complexe scientifique du CNRS, Airbus Défense and Space construit un nouvel accès et 70 places de parking pour les 600 salariés qui travaillent à l'assemblage des satellites, le site est trop à l'étroit. Mais un collectif de scientifiques du CNRS veut faire arrêter les bulldozers, une pétition a déjà recueilli 1 600 signatures pour faire stopper les travaux.

L'usine d'assemblage de satellites d'Airbus est trop à l'étroit sur les bords du canal du midi - Radio France
L'usine d'assemblage de satellites d'Airbus est trop à l'étroit sur les bords du canal du midi © Radio France - Olivier Lebrun

Le coléoptère contre le géant de l'aéronautique 

Les opposants envisagent de saisir la justice, ils mettent en avant la zone de protection autour du canal du midi classé au patrimoine mondial de l'Unesco, et également, la présence du "grand capricorne", une espèce protégée, en voie de disparition.

Un insecte suffira- t- il à faire plier Airbus ? Pas évident, car les travaux au bord du canal sont déjà en bonne voie, comme le constate sur place François Lacan, chercheur au CNRS, il est membre du "collectif Canal OMP" opposé au projet

François Lacan - Collectif Canal OMP - "on pourrait tripler le trafic automobile le long du canal du midi , une zone de biodiversité"

Le 15 Janvier, l’avocate du collectif, Maitre Alice Terrasse,  a demandé à la Préfecture de suspendre les travaux, au nom de la protection des espèces protégées. Mais sur place, les travaux se poursuivent, une vingtaine d’arbres auraient été abattus selon le collectif et le parking gagne du terrain.

Le nouvel accès au site d'Airbus Defense and Space - Radio France
Le nouvel accès au site d'Airbus Defense and Space © Radio France - Olivier Lebrun

Difficile à Toulouse de s’attaquer à Airbus

« il y a d’autres moyens pour Airbus d’assurer le transport de ses salariés que l’automobile, on pourrait installer une passerelle sur le canal pour permettre de rejoindre le terminus du métro à Ramonville – estime ce membre du collectif Canal OMP – malheureusement, c’est difficile de lutter contre Airbus ici à Toulouse ».

Faut-il faciliter les conditions de travail des salariés, ou préserver le patrimoine naturel ? Dans ce petit paradis écologique au bord du canal du midi, les avis sont partagés

"c'est choquant de voir qu'on coupe des arbres " - " un insecte d'accord, mais il faut que les gens bossent"

Les services de l'environnement de la Préfecture confirment avoir reçu un signalement des destruction d'espèces protégées . Ils précisent que la présence ou non du grand capricorne sera établie dans les jours qui viennent, et que des mesures seront prises si sa présence était avérée. Airbus Defense and Space indique avoir effectué toutes les procédures, études d'impact , fouilles archéologiques. Les travaux ont été lancés après le feu vert donné au projet. Airbus "avisera" en cas de modifications sur le maintien des espèces protégées sur le site.