Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : les agriculteurs veulent bloquer le périphérique mardi

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Grande journée d'action des agriculteurs mardi, ils prévoient "une convergence des tracteurs" vers le périphérique toulousain. Ils entendent dénoncer la ratification de la France au CETA et s'opposer au projet de non-épandage des pesticides près des habitations.

La FDSEA avait organisé une action de communication samedi place du Capitole à Toulouse pour protester contre le CETA
La FDSEA avait organisé une action de communication samedi place du Capitole à Toulouse pour protester contre le CETA © Radio France - Théo Caubel

Les agriculteurs sont en colère et ils vont le faire savoir dès mardi.  Ils prévoient "une convergence des tracteurs" vers le périphérique toulousain à partir de 9h. Des barrages filtrants seront ensuite organisés sur cette rocade à partir de 11h et jusqu'à 14h.  Les agriculteurs défileront avec comme slogan : "La France , veux-tu encore de tes paysans ?"

Ils dénoncent la ratification de la France au CETA, le traité de libre-échange de l'UE avec le Canada. Et ils s'inquiètent aussi du projet de créer des zones de 10 mètres autour des habitations de non-épandage des produits phytosanitaires. 

Une première grande journée de mobilisation

"Alors, il faut que les Toulousains soient bien conscients qu'on a choisi un créneau horaire qui ne devrait pas trop les embêter. C'est fait exprès pour que tout le monde puisse aller au travail et rentrer le soir tranquillement, explique Christian Mazas, président de la FDSEA 31. Mardi, c'est un premier coup d'alerte."

Il affirme qu'une stratégie d'action a été pensée jusqu'à la fin de l'année. Elle sera plus ou moins suivie selon les réponses du gouvernement. Mais Christian Mazas met en garde, "rappelez-vous il y a deux ans comment cela peut être quand on se met vraiment en colère".

Cette journée de mobilisation vise aussi à sensibiliser les citoyens aux difficultés du milieu agricole. "On interpellera les automobilistes. L'idée sera de leur faire comprendre quelle est notre relation avec les riverains et les consommateurs", annonce Christian Mazas. 

Communiquer et rassurer le grand public

Car il le sait, tous les sujets ne font pas consensus. La question des zones de non-traitement avec des produits phytosanitaires fait débat. Faut-il délimiter une zone de 10 mètres autour des habitations ? Une consultation a été lancée par le gouvernement sur ce sujet. Et Monique, une Toulousaine qui soutient habituellement les agriculteurs, est cette fois-ci en désaccord avec eux. "Malheureusement, j'ai envie de dire. Mais eux sont contre cette idée. Alors que pour moi, moins il y aura des produits de ce type là et mieux ce sera pour tout le monde."

Une position que les agriculteurs comptent bien combattre. Ils l'affirment les produits sont conformes et les techniques pour les épandre sont sûres. Selon eux, il n'y a aucun risque de dispersion dans l'air.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess