Climat – Environnement

Toulouse : les écoles s’adaptent à la canicule

Par Olivier Lebrun, France Bleu Toulouse lundi 19 juin 2017 à 17:46

La salle de classe de l'école primaire Cuvier n'est pas climatisée
La salle de classe de l'école primaire Cuvier n'est pas climatisée © Radio France - Olivier Lebrun

Dans les écoles où les classes ne sont pas équipées de climatisation, l'équipe éducative doit s'adapter à la canicule, faire boire les élèves, et changer leur rythme de travail.

Nous avons eu déjà très chaud ces derniers jours, mais cette fois nous franchissons le seuil de la canicule. A Toulouse, on le rappelle, c'est 36° le jour et 21° la nuit pendant trois jours consécutifs. C'est ce qui va se produire mardi, mercredi et jeudi. Une bulle d'air chaud qui nous arrive d'Espagne est la source de cet épisode caniculaire exceptionnel pour un mois de juin. La vigilance orange canicule est déclenchée dans 51 départements dont la Haute-Garonne.

Des bouteilles d’eau dans les classes

Dans les écoles, les classes ne sont pas climatisées, et le quotidien des élèves peut vite devenir intenable par ces chaleurs intenses.

Dans la classe quand il fait chaud, on est fatigué, on n’arrive pas à se concentrer. La semaine dernière, il y a une élève qui s’est évanouie, elle avait trop chaud, témoignent ces élèves de CE2 à l'école élémentaire Cuvier dans le quartier Croix Daurade à Toulouse.

Pour éviter ces risques de malaise, l’équipe enseignante conseille aux parents de fournir à leurs enfants des bouteilles d’eau à boire pendant la classe. Et aussi de s’habiller très légèrement. Cela peut paraître évident, et pourtant, "j’ai dû convoquer un parent d’élève parce que son fils a fait un malaise, il portait deux pull sur lui", explique cette institutrice de l’école élémentaire Cuvier

►►► Notre Reportage avec les élèves et les instituteurs de l’école primaire de Croix Daurade.

"on fait comme on peut , on fait boire les élèves, on allège les cours l'après midi"

L’école sous le préau

"On ne peut pas ouvrir les fenêtres de la classe à cause du bruit de la circulation sur le boulevard, on fait comme on peut", témoigne cette institutrice de CP, "on demande aux élèves de se mouiller la tête en rentrant de la récréation. On organise différemment les activités dans classe l’après-midi quand il fait le plus chaud, c’est coloriage. Cette semaine ça tombe bien, nous répétons la fête de fin d’année, on répète la chorale tous les après-midi sous le préau, là, il fait moins chaud."

Les enfants sont fatigués, ils ont chaud, ils sont énervés, il faut s'adapter à leur rythme de travail, être plus souple. — Sémia Duval, la directrice de l’école élémentaire Cuvier de Croix Daurade

Sémia Duval - directrice de l'école élémentaire Cuvier

Dans le cadre du plan canicule, le ministère de la santé adresse des recommandations aux directeurs d’école et chefs d’établissement.