Société

Toulouse : les labos Sanofi passent sous la bannière de l'Allemand Evotec

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse mercredi 1 avril 2015 à 7:24

Entrée de Sanofi-Evotec à Toulouse.
Entrée de Sanofi-Evotec à Toulouse. © Radio France - Lea Guichou

Le groupe pharmaceutique français Sanofi a conclu la vente de ses deux laboratoires de Toulouse avec la société de recherche allemande Evotec. À compter de ce 1er avril le changement de propriétaire est effectif. La nouvelle direction est venue rencontrer ses salariés hier mardi. Sanofi conserve néanmoins à Toulouse 41 salariés des fonctions supports.

Après presque trois ans  de crise et de lutte de la part des salariés, une intervention du gouvernement et un plan social revu, Sanofi passe officiellement la main  sur son site de la route d'Espagne à Toulouse. En négociation exclusive avec la société allemande Evotec depuis décembre 2014 Sanofi a finaliser la vente des ces deux laboratoires toulousains qui passent donc ce 1er avril sous la bannière de cette société de recherche pharmaceutique.

À Toulouse Evotec conserve 208 salariés, tous chercheurs et laborantins et va travailler sous contrat pour Sanofi qui pour sa part conserve ici les 54.000 m² de labos, bureaux et surfaces techniques de sa plateforme support qui fait travailler quarante et une personnes. Le PDG d'Evotec Werner Lanthaler a annoncé en venant prendre possession des lieux hier 31 mars qu'il comptait créer d'ici cinq ans une centaine de postes supplémentaires et investir. 

FBToulouse Evotec prend possession des labos Sanofi de Toulouse

"Le discours n'est plus le même , il est plus humain"

Pour les 207 chercheurs et laborantins transférés ce changement de propriétaire marque la fin de deux années et demi de lutte, de crise et d'incertitude. Le premier contact avec la nouvelle est plutôt favorable. Le discours de la nouvelle direction est plus humain estime Pascale Legoux déléguée CFDT chez Sanofi, désormais salariée Evotec. "On va pouvoir souffler ", dit-elle, soulagée.

FBToulouse Pascale Legoux déléguées CFDT Sanofi Evotec "on est soulagé"