Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : Les lycéens et leurs enseignants manifestent dans le calme

-
Par , France Bleu Occitanie

Bien encadrée par les syndicats enseignants, la manifestation des lycéens de Toulouse n’a pas dégénéré. 1 200 à 2500 manifestants ont défilé ce Mardi contre la sélection et la réforme du lycée.

1200 à 2500 lycéens avec les enseignants défilent à Toulouse contre la réforme du lycée et contre la sélection
1200 à 2500 lycéens avec les enseignants défilent à Toulouse contre la réforme du lycée et contre la sélection © Radio France - Olivier Lebrun

Les annonces d'Emmanuel Macron ne semblent pas avoir suffi à calmer la colère des gilets jaunes qui maintiennent leur blocus sur les ronds-points.  Tandis que les lycéens continuent à protester pour dénoncer la réforme du bac, la réforme du Lycée et la sélection de Parcoursup.

Les enseignants avec leurs élèves

A Toulouse, de 1200 à 2500 manifestants ont défilé dans le calme entre Arnaud Bernard et le Monument au mort. Des lycéens, et des adultes venus leur apporter leur soutien. Parents d'élèves et enseignants en grève  les ont rejoints pour dénoncer les réformes de Jean-Michel Blanquer.

« On est avec nos élèves, particulièrement dans l’ambiance de répression policière actuelle, on se bat aussi pour leur avenir témoigne  Fanny Monbeig, professeur de français au Lycée Bellevue à Toulouse.

« Nos élèves, ils voient bien que l’avenir qu’on leur propose, il va être très compliqué, avec des réformes qui vont vers plus de sélection et de tri social. Les gilets jaunes ont dit qu’ils resteraient sur les ronds-points pendant les vacances de Noël, nous on sera là également à la rentrée s’il le faut . »

Fanny Monbeig , professeur de français au Lycée Bellevue à Toulouse

Les enseignants au côté de leurs élèves dans la manifestation de Toulouse
Les enseignants au côté de leurs élèves dans la manifestation de Toulouse © Radio France - Olivier Lebrun

Une génération qui se sent sacrifiée    

Dans le défilé, les lycéens qui se battent depuis deux semaines contre la sélection, la réforme du Bac et la réforme du lycée,  sont rejoint parleurs enseignants. C'est le cas de Thomas et Antoine, ces deux élèves du Lycée Déodat-de-Séverac à Toulouse sont venu manifester avec leur professeur de Physique chimie

« Moi je suis en classe de 1er , l’année prochaine je dois faire des choix pour mon avenir s’inquiète Antoine, j’ai aucune idée des secteurs d’activité qui m’intéressent, là on va demander à des élèves qui rentrent au lycée , qui sortent tout juste du collège, de choisir leur avenir à travers des matières prioritaires, ce n’est pas possible. »

« Cette réforme, c’est le flou total – renchérit son professeur – cela va être impossible de l’appliquer au niveau des emplois du temps. » « Cela fonctionnait plutôt bien le lycée avant, le seul but , c’est de faire des économies. Sur le lycée Déodat- de Séverac, c’est une vingtaine de postes qui vont être supprimés sur les deux années d’application de la réforme, forcément on est inquiets. »

Thomas - Antoine et leur professeur de physique chimie au lycée Déodat-de-Séverac

Un défilé encadré et maîtrisé

La manifestation des lycéens et des enseignants s'est disloquée dans le calme au Monument au Morts.
La manifestation des lycéens et des enseignants s'est disloquée dans le calme au Monument au Morts. © Radio France - Olivier Lebrun

Grâce à la présence des syndicats enseignants qui ont encadré la manifestation, il n'y a pas eu de débordements. Le défilé s'est terminé dans le calme. Une nouvelle manifestation des lycéens et des enseignants est prévue Vendredi dans les rues de Toulouse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess