Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toulouse : premier weekend prometteur pour le marché de Noël

lundi 27 novembre 2017 à 6:01 Par Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie

Du 24 novembre au 26 décembre le marché de Noël s'installe place du Capitole : 123 chalets, pour 80% les mêmes que l'an dernier. "Plus de décorations, moins de bouffe" c'est ce que promet la municipalité de Toulouse.

Parmi les 123 chalets, une vingtaine de nouveaux dans les allées du marché de Noël sur la place du Capitole de Toulouse
Parmi les 123 chalets, une vingtaine de nouveaux dans les allées du marché de Noël sur la place du Capitole de Toulouse © Radio France - Stéphane Garcia

Toulouse, France

Le marché de Noel version 2017 veint de connaitre son premier weekend. Le retour de l'aligot à midi, du sandwich à la saucisse au gouter voire des bretzels accompagnés de vin chaud pour l'apéro. Depuis vendredi et jusqu'au 26 décembre, les 123 chalets blanc du marché place du Capitole sont ouverts de 10h30 à 20h30 - sans compter les nocturnes jusqu'à 22h les vendredi et les samedi.

"Plus de cadeaux et moins de bouffe"

Avec une promesse cette année : "Plus de déco, plus de cadeaux et moins de bouffe" dixit Jean-Jacques Bolzan, adjoint en charge du marché. Justement, parmi la vingtaine de nouveaux commerçants dans les chalets du marché de Noel, Martial, 32 ans, fait sa première. Il vend de la poterie. "En général je travaille dans les marchés de potier mais là c'était l'occasion de varier. La clientèle est différente, on s'adresse à un public plus large et c'est intéressant pour les affaires. D'autant que ça démarre bien !" reconnait le vendeur. Et il y en a pour tous les goûts :

  • Pôle artisanal
  • Décorations de Noël
  • Décoration et Arts de la table
  • Bijoux
  • Jeux et jouets
  • Artisanat du monde
  • Gastronomie et tradition
  • Restauration
  • Habillement et équipement de la personne

Reportage au cœur du marché de Noël

Pour l'ensemble des commerçants c’est un premier weekend positif, à l'image de Vincent. Lui est installé au chalet 72 et il vend des guirlandes fantaisistes. "Ce n'est que le début certes, on a de la chance, il fait beau et ça amène du monde. Puis les nocturnes des vendredi et samedi soirs permettent de bien lancer la saison". Et puis le marché de Noël c'est aussi l'occasion pour quelques uns d'en profiter pour faire leurs achats de Noël. C'est le cas de Mathieu, 27 ans, qui a pris un peu d'avance pour les cadeaux. "j'ai acheté du cosmétique, de la nourriture, des jeux et du vin, pour les parents, les beau-parents, les cousins, frères et sœurs. Comme ça, il n'y a pas de jaloux !".

La polémique du Made in China

Les marchés sont souvent sous le feu des critiques à l'image celui des Champs-Elysées à Paris. Des produits pas assez "traditionnels", trop "Made in China" sur les étals qui passent mal. Et à Toulouse alors ? Au marché du Capitole ? "C'est la grosse déception parce qu'il y a quand même pas mal de problème qui viennent d'ailleurs", reconnait Magalie, une maman. "Foulard, jouet en bois, mêmes certains vêtements issus de marques locales doivent être faits en Asie" ajoute Daphné. "On a aussi ce qu'on demande, nuance Thierry. Si ça plait aux gens et si c'est ce qui se vend le mieux, il ne faut pas aller chercher plus loin. Puis on n'a pas tous les moyens d'acheter que du Made in France".

Le "Made in China" au marché de Noël du Capitole vu par les toulousains

Un premier weekend représente finalement très peu pour les commerçants. A peine 5% du chiffre d'affaire.