Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toulouse : une vieille dame dépouillée de 15.000 euros par son aide-ménagère

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Ce mercredi 11 décembre, une aide-ménagère a été placée en garde-à-vue à Toulouse. Il lui est reproché d'avoir volé à une dame chez qui elle travaillait l'équivalent de 15.000 euros, en lui subtilisant sa carte bancaire et son chéquier. Elle a reconnu les faits.

La dame âgée et son aide-ménagère se connaissaient depuis quatre ans.
La dame âgée et son aide-ménagère se connaissaient depuis quatre ans. © Maxppp - François Destoc

Toulouse, France

La plainte est déposée en décembre dernier par un membre de la famille de cette dame de 90 ans, habitant Toulouse. Il vient de découvrir sur les relevés bancaires de son aïeule hospitalisée, de grosses sommes débitées. En tout, cela représente environ 15.000 euros, dont 7.000 euros de chèques, 4.500 euros de paiement par carte bleue et 3.500 euros de retrait en liquide.

Pas de dépense luxueuse, juste des jeux pour les enfants, de l'alimentation 

La brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) débute l'enquête et finit par remonter jusqu'à l'aide-ménagère de la vieille femme, qui entre temps, décède. Cette femme de 41 ans, déjà connue pour d'autres faits, avait pourtant noué une relation de confiance avec la nonagénaire chez qui elle travaillait depuis quatre ans. C'est elle qui lui faisait ses courses, avec ses moyens de paiement. Convoquée ce 11 décembre au commissariat de Toulouse, elle reconnait immédiatement les faits. Chez elle, rien de fastueux, les dépenses ont servi à l'achat d'un ordinateur, des vêtements, des jeux pour les enfants, de l'alimentaire.

Libérée en fin de journée, elle sera jugée en mai prochain pour vol aggravé, utilisation frauduleuse des instruments de paiement et falsification et usage de chèque.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu