Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse, ville candidate pour le centre européen météorologique

-
Par , France Bleu Occitanie

L’Etat français a annoncé ce matin sa décision de retenir la candidature de Toulouse pour la présenter au niveau européen afin d’accueillir le Centre européen pour les prévisions météorologiques.

La place du Capitole de Toulouse (Haute-Garonne)
La place du Capitole de Toulouse (Haute-Garonne) © Radio France - Mathieu FERRI

Le président de la République Emmanuel Macron a choisi la ville de Toulouse comme candidate française pour accueillir le centre européen de prévisions météo aujourd'hui basé près de Londres en Angleterre. Toulouse était en concurrence avec Saclay, commune proche de Paris. Le centre doit déménager et quitter l'Angleterre pour cause de Brexit. Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) produit et diffuse aux services météorologiques nationaux des Etats membres de l'UE des prévisions numériques du temps. 

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc s'est félicité de cette annonce : "Je salue cette décision du Président de la République, nouvelle reconnaissance des compétences et de l’excellence de notre territoire. Quelle fierté pour Toulouse ! Quelle fierté pour les Toulousains ! La candidature que nous portons, conjointement avec Carole Delga et Georges Méric et l’appui du Préfet Guyot, est riche de sens à plus d’un titre."

Plusieurs villes européennes sont également en lice pour l'accueillir : Madrid, Bologne, Potsdam ou encore Vienne. Outre ses atouts dans les secteurs de l'aéronautique, du spatial et de la recherche, Toulouse a pour elle ses atouts environnementaux et sa qualité de vie. 

Deux sites de 3 900 m² à Montaudran pour accueillir le Centre européen

La Région Occitanie, le Département de la Haute-Garonne et Toulouse Métropole se sont unis dans ce projet. L'ensemble des investissements immobiliers seront pris en charge, ainsi que l'équipement et les loyers pour une durée de 25 ans. Soit un investissement public des trois institutions de 35 millions d'euros. Deux sites d'implantation sont proposés, avec un espace de 3 900 m², l'un dans le quartier Toulouse Aerospace proche de Météo France, le second à proximité de "La Cité", équipement régional dédié aux start-up.

250 emplois à terme à Toulouse

L'implantation du Centre européen pour les prévisions météorologiques implique l'installation à Toulouse de 150 salariés et leurs familles, dès l'été 2021 et l'arrivée de 100 salariés supplémentaires dans un second temps. Si le nombre de création directe devrait être assez faible, les emplois induits sont très importants. 

La décision finale, prise par le Conseil européen, devrait être connue à la fin de l'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu