Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tour Bretagne : le combat des petits propriétaires de parkings

-
Par , France Bleu Loire Océan

Ce sont les grands oubliés de la Tour Bretagne. Alors que le gratte-ciel nantais vient de fermer ses portes pour 6 à 10 années de travaux, les petits propriétaires de parkings se mobilisent pour conserver leurs places de stationnement

L'entrée des parkings privés de la Tour Bretagne, côté cours des 50 otages.
L'entrée des parkings privés de la Tour Bretagne, côté cours des 50 otages. © Radio France - Pascale Boucherie

Ils se considèrent comme les grands oubliés de la Tour Bretagne. Alors que le plus haut building de Nantes vient de fermer ses portes pour plusieurs années de travaux (6 à 10 ans), les petits propriétaires de parkings se mobilisent pour conserver leurs places de stationnement. Ils sont une cinquantaine à se partager quelques 62 places dans les sous-sols du bâtiment. Ils ne veulent pas quitter les lieux et viennent de prendre un avocat, maître Nicolas Eveno :

Imaginez, vous avez acheté un parking, vous avez un crédit dessus et pendant dix ans vous n'y avez pas accès. C'est une affaire importante

C'est Natacha Devalière qui mène la fronde. Elle et son compagnon sont propriétaires de deux places de stationnement Tour Bretagne; l'une achetée 22 000€ il y a 18 mois, l'autre incluse dans l'achat d'un appartement voisin il y a trois ans.   

Il est hors de question que nos badges soient débadgés, ce serait une atteinte au droit à la propriété".

Pour Natacha Devalière pas question de se laisser tordre le bras  :

Pour certains promoteurs c'est coutumier de proposer un quart du prix d'achat, cela a d'ailleurs été fait dans la Tour Bretagne pour un plateau commercial. Mais on ne lâchera pas nos places

L'avocat qui représente les co-propriétaires de parking demande "des informations claires, précises et un phasage pour savoir où on va".

La question des parkings de la Tour Bretagne devrait être abordée lors de la prochaine AG de co-propriétaires, qui se tient le 9 juillet prochain à l'Hotel Mercure de Nantes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess