Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tour de France : la belle anecdote du Tourangeau Jean-Pierre Danguillaume après sa victoire au Tourmalet en 74

-
Par , France Bleu Touraine

Alors que le Tour de France s'élance ce jeudi 1er juillet de Tours, France Bleu Touraine a rencontré l'ancien champion cycliste Jean-Pierre Danguillaume. Le natif de Joué-lès-Tours a remporté sept victoires sur le Tour dont deux consécutives en 1974, au Tourmalet puis à Pau. Il raconte.

Le Tourangeau Jean-Pierre Danguillaume devant la photo de sa victoire au Tourmalet en 1974
Le Tourangeau Jean-Pierre Danguillaume devant la photo de sa victoire au Tourmalet en 1974 © Radio France - Romain Dézèque

Le Tour de France 2021 doit sans doute rappeler des bons souvenirs à Jean-Pierre Danguillaume, le champion cycliste jocondien, sept fois vainqueur d'étapes sur la grande boucle. Car il y a 47 ans, en 1974, le Tour démarrait également de Brest et allait voir Danguillaume remporter deux étapes coup sur coup. Et quelles étapes ! La première en haut du mythique Tourmalet, la seconde le lendemain, à Pau. "C'était extraordinaire, des images qui vous marquent à vie !" s'enthousiasme encore aujourd'hui le natif de Joué-lès-Tours.   

Je gagne mais pas de chance. Brouillard, pas de télévision. On ne me voit que dans les 200 derniers mètres - Danguillaume

16 juillet 1974, 17ème étape entre St-Lary-Soulan et le col du Tourmalet. "Il y avait un petit temps mort à l'approche du col d'Aspin" raconte Jean-Pierre Danguillaume, à l'époque dans l'équipe Peugeot. "J'ai attaqué, comme ça RTL, Europe 1, les radios allaient parler de moi. Au moins, on saura que j'ai fait le Tour de France ! Je suis parti, j'ai fait 100 kms tout seul et je me suis dit "quand le vin est tiré, il faut le boire !"...je verrai si je monte le Tourmalet... Et j'étais dans un jour faste, extraordinaire. Et je m'en vais gagner en haut du Tourmalet....mais pas de chance. Brouillard, pas de télévision. On ne me voit que dans les 200 derniers mètres ! Derrière, Poulidor fait deuxième." 

"Le lendemain, première page de L'Equipe, Poulidor ! Car il avait repris du temps sur Merckx. Normal qu'on parle du classement général, mais merde je me dis "un Français qui fait 100 bornes tout seul et qui gagne le Tourmalet…" j'étais vert. Ca m'a foutu en colère. Le lendemain, on remonte le Tourmalet dans l'autre sens, j'attaque, je gagne à Pau. Les journalistes arrivent et je leur dis "écoutez les gars, je vous parle mais à condition d'avoir la une demain". Et le lendemain, il y avait marqué dans L'Equipe "Danguillaume bis". Enorme !" Jean-Pierre Danguillaume finira 13ème de ce Tour, remporté par Eddy Merckx.

Le Tour de France, pour le meilleur et pour le pire

Le cycliste tourangeau Jean-Pierre Danguillaume, poussé par sa soeur, lors de son abandon sur le Tour de France 1975
Le cycliste tourangeau Jean-Pierre Danguillaume, poussé par sa soeur, lors de son abandon sur le Tour de France 1975 © Radio France - Romain Dézèque

Si la grande boucle fait remonter ses meilleurs souvenirs de coureur, Jean-Pierre Danguillaume se souvient aussi qu'il a vécu le pire moment de sa carrière sur le Tour. C'était en 1975, dans le col de la Madeleine. "A quatre jour de l'arrivée sur les Champs-Elysées, j'étais 11ème ou 12ème au général. Chute de tension... j'étais usé, je n'avais plus de force. J'étais détruit et je me suis caché parce que j'avais honte. Il y a une photo émouvante où on voit ma sœur me pousser dans le col, elle pleurait, moi aussi. J'ai abandonné 70 kms plus loin. On est préparé à ça en tant que coureur. Le Tour de France c'est la plus belle épreuve du monde, mais vous allez en chier comme des malades !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess