Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Tour de France 2018

Trie-sur-Baïse compte sur le Tour de France pour dynamiser sa commune

mercredi 25 juillet 2018 à 20:10 Par Evan Lebastard, France Bleu Béarn

La plus petite ville départ du Tour de France est en Bigorre, c'est Trie-sur-Baïse et ses 1 000 habitants. Une ville avec un fan de vélo à sa tête, qui compte sur le Tour pour dynamiser sa commune.

Jean-Pierre Grasset, maire de Trie-sur-Baïse, sur la place rénovée, qui sera inaugurée pour le départ du Tour de France.
Jean-Pierre Grasset, maire de Trie-sur-Baïse, sur la place rénovée, qui sera inaugurée pour le départ du Tour de France. © Radio France

Trie-sur-Baïse, France

Le maire de Trie-sur-Baïse est sur un petit nuage à quelques heures du départ du Tour de France dans sa commune. "C'est le graal. L'aboutissement d'un rêve" raconte Jean-Pierre Grasset. Une organisation qu'il surveille de près et qu'il a confié à son adjoint et président du cyclo-club Triais, Robert Ader.

C'est le graal. L'aboutissement d'un rêve - Jean-Pierre Grasset, maire de Trie-sur-Baïse

Malgré le stress, il tient le coup. "On a fait le stock de Guronsan, ça va." Les 300 bénévoles qui aident à organiser le départ sont sur le pont, même si Robert Ader avoue avoir eu du mal à mobiliser au départ. "Depuis 15 jours tout s'excite, tout le monde court partout. On est serein, on sait que tout va bien se passer parce que tout le monde est mobilisé."

35 000 personnes sont attendues dans le village de 1 000 habitants."Pour l'organisation, on s'est inspiré de nos voisins qui avaient déjà accueilli le Tour pour un départ, notamment Samatan en 2012" détaille Robert Ader. Même chose pour pour la sécurité, l'organisation s'est inspirée d'une commune voisine qui avait accueilli la Patrouille de France.  

"C'est magique !"

Stéphane va regarder le départ depuis le balcon d'une amie qui est juste au-dessus de la ligne de départ. "C'est un événement historique à Trie. Il y a eu des travaux de faits, on va pouvoir le montrer au monde entier ! C'est magique, on se demande même comment on va tous rentrer sur la place du village." Il confie avoir du mal à réaliser que le Tour va partir de son village. "C'est inespéré, on se demande comment le maire a fait pour obtenir le départ." 

Jean-Pierre Grasset, maire de Trie-sur-Baïse compte sur le Tour de France pour dynamiser sa commune.

Jean-Pierre Grasset l'explique surtout par la passion du vélo. Il confesse avoir versé une larme quand Contador a arrêté sa carrière, mais aussi celle de tout un village. "Surtout en 2012 et 2014 avec la réception de deux courses professionnelles, la Route du Sud et la Ronde de l'Izoar." Ce qui a aidé à convaincre Christian Prudhomme, directeur du Tour. En 2012, Nairo Quintana gagnait sa première grande étape internationale au départ de Trie-sur-Baïse sur la Route du Sud. Cette fois, il a peu de chance de remporter l'étape qui arrive à Pau, qui n'est pas promise aux grimpeurs.

Nairo Quintana , Alejandro Valverde, et le reste de l'équipe Movistar sur le dernier secteur pavé avant Cambrai - Radio France
Nairo Quintana , Alejandro Valverde, et le reste de l'équipe Movistar sur le dernier secteur pavé avant Cambrai © Radio France

Le concours de cri de cochon relancé

La bonne nouvelle, il l'a apprise pendant ses vacances en Corse, en septembre, avec un coup de fil de Christian Prudhomme. "Jean-Pierre, on vient chez toi." De quoi dynamiser cette commune rurale. "On se bat pour exister, on est dans une ruralité positive, il y a de la vie." À l'exemple de la fête du cochon, la Pourcailhade, et son concours de cri de cochon. 

Un événement festif abandonné depuis presque dix ans, faute de bénévoles, et que le passage du Tour va relancer. "Ça a remotivé les équipes qui l'organisaient. Ils ont compris qu'il y allait avoir une grosse exposition sur notre commune. Donc la Pourcailhade va renaître de ses cendres le 12 août 2018." Au programme le championnat de France de cri de cochon, mais aussi de mangeur de boudin et une course de porcelets. 

"Depuis dimanche, les gens ont le sourire"

Le village s'est offert un petit coup de neuf. Les travaux étaient prévus avant le Tour de France, mais ont été accélérés avec la venue de la course et ont été réalisés en 6 mois. "Depuis dimanche, les gens ont le sourire, ça apporte du bonheur" assure le maire. 

Finalement la seule légère inquiétude de l'édile est sur la prononciation du nom de sa commune. "Quand on le prononce mal, c'est un peu connoté. Mais on va remettre le ï au goût du jour. Vive le tréma."

Comment prononcer "Trie-sur-Baïse" ?