Société

Tour de France : une fresque de 40 mètres de large sera créée dans un champs près de Maurens (24)

Par Martin Cotta, France Bleu Périgord mercredi 23 juillet 2014 à 20:35

Voilà à quoi ressemblera la réalisation champêtre vu du ciel près de Maurens

Élaborée par la Fondation John Bost qui soigne des personnes handicapées, cette réalisation champêtre entend faire passer un message lors du passage de la Grande Boucle en Dordogne : le handicap n'est pas un frein.

► Notre dossier spécial "Tour de France 2014 en Dordogne"

40 mètres de large, 60 mètres de haut : telles sont les dimensions d'une sorte de fresque de campagne qui sera étendue dans un champ près de la commune de La Force à l'occasion du passage du Tour de France en dordogne samedi avec le contre-la-montre Bergerac-Périgueux. L'idée provient de la Fondation John Bost, une structure privée qui depuis 1848 soigne des personnes à handicap moteur ou physique.

Sur la fresque c'est un vélo dit classique, plus un fauteuil roulant qui seront réunis (voir ci-dessus) pour former un vélo-pousseur. Concept allemand exporté jusqu'en Dordogne. Car dans le centre médical de la Fondation sur la commune de La Force, non loin de Maurens où passeront les coureurs, moniteurs et éducateurs comme Bénédicte donne l'opportunité à des résidents de pouvoir goûter aux joies des ballades en vélo. Et aujourd'hui Bénédicte s'adonne au plaisir du vélo-pousseur avec Olivier, un jeune handicapé : "Ca lui procure du plaisir. Il voit son environnement d'un autre oeil. Il se passe des choses, même avec des personnes déficientes on peut faire du sport à condition qu'il y ait adaptation ."

Pratiquer un sport, même handicapé, c'est possible et c'est le message que tente de faire passer la Fondation et qu'elle tentera de véhiculer à l'occasion du Tour de France samedi.

"Même avec des personnes déficientes on peut faire du sport à condition qu'il y ait adaptation". — Bénédicte, Monitrice-éducatrice à la Fondation John Bost

En tout cas, Patrick, un aide-soignant, est lui conquis par le principe : "Ce ne sont pas les personnes handicapées qui pédalent mais ils ont quand même les sensations du vélo, le vent dans les cheveux, la sensation de vitesse " explique le quadragénaire. Dans le bourg de La force, la pratique du vélo-pousseur ne manque pas d'attirer le regard des riverains et des gens en général. Patrick se souvient du "regard des autres " lors d'une sortie à Arcachon il y a quelques mois : "On a été regardé par les gens qui n'ont pas l'habitude de voir cette machine et ils étaient agréablement surpris " sourit l'homme assis sur un vélo-pousseur dans la cour ensoleillée d'un pavillon de la Fondation.

Un vélo-pousseur de la Fondation John Bost  - Radio France
Un vélo-pousseur de la Fondation John Bost © Radio France - Martin Cotta

L'objectif samedi pour la Fondation John Bost est que le travail de son personnel auprès des handicapés se concrétise par une exposition médiatique avec la Grande Boucle. C'est à dire que l'hélicoptère de France Télévision filme la réalisation champêtre pour faire passer le message : "Le handicap n'est pas un frein ". D'après Arnaud Bigex de la communication de la Fondation les négociations pour obtenir le tournage d'image de la fresque est toujours en cours. Sera t-elle filmée ? Réponse samedi devant la télé !

Le sport pour tous, le vélo pour tous... le vélo-pousseur !