Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Touraine : le mal-être des adolescents face à la crise

-
Par , , France Bleu Touraine

Anxiété, repli sur soi, perte de motivation et d'estime de soi... La jeune génération est particulièrement touchée par les effets de la crise sanitaire. Notamment les adolescents, qui développent un certain mal-être.

Anxiété, repli sur soi, manque de motivation... Les adolescents souffrent d'un mal-être lié à la crise sanitaire (photo d'illustration).
Anxiété, repli sur soi, manque de motivation... Les adolescents souffrent d'un mal-être lié à la crise sanitaire (photo d'illustration). © Radio France - Olivia Cohen

Ambiance morose et déprime pour les jeunes tourangeaux. La crise sanitaire touche de plein fouet la jeunesse, et pas seulement les étudiants, confinés dans des petites chambres dans l'attente de la reprise de cours en présentiel. Les adolescents, en collège notamment, développent eux aussi un mal-être perceptible

"On ne peut pas sortir"

"On ne peut pas sortir, on ne peut pas voir nos amis comme on veut, donc ça nous impacte moralement", raconte une collégienne en 4e, dans un établissement de la métropole de Tours. "Pour qu'on se sente bien, il faudrait des activités à côté dans nos vies, pas que l'école. Sauf qu'ils suppriment tout. On ne fait que travailler du coup", regrette un de ses camarades. 

Deux collégiens tourangeaux témoignent du mal-être ambiant, à cause de la crise sanitaire.

Les psychologues scolaires recueillent l'anxiété des adolescents

Résultat de ce mal-être, les psychologues scolaires sont sollicités sur ces sujets, cette année. "Les jeunes expriment cette anxiété, cette insécurité, cette incertitude sur l'avenir", décrit Hélène Gervais, inspectrice de l'Education nationale, en charge de la quarantaine de psychologues scolaires dans le second degré, en Indre-et-Loire. 

Le contexte sanitaire impose un repli vers la famille"

"L'adolescent n'a qu'une envie, quitter la maison et s'éloigner de ses parents. C'est un âge où on cherche à rencontrer ses pairs, faire des expériences et découvrir le monde. Or, le contexte sanitaire impose un repli vers la famille", expose Hélène Gervais. Avec de nombreuses conséquences : un repli sur soi, des résultats scolaires en baisse, une perte de motivation, mais aussi d'estime de soi

Lors des entretiens, les psychologues peuvent proposer aux élèves les plus fragilisés un suivi régulier avec un pédopsychologue dans un Centre médico-psychologique (CMP). Problème, les délais pour avoir un rendez-vous se sont considérablement allongés, avec jusqu'à six mois d'attente, contre les trois mois habituels. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess