Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tourisme à Paris : un mois de décembre morose dans une année 2018 qui reste exceptionnelle

lundi 14 janvier 2019 à 13:13 France Bleu Paris

L'année 2018 a été exceptionnelle pour le tourisme à Paris malgré une fin d'année morose. Les manifestations des Gilets Jaunes ont fait fuir les visiteurs et le taux d'occupation des hôtels a baissé de -3% en décembre, indique Jean-François Martins adjoint à la mairie de Paris chargé du tourisme.

Pour éviter la casse durant les manifestations des Gilets Jaunes, les commerces ferment et se protègent.
Pour éviter la casse durant les manifestations des Gilets Jaunes, les commerces ferment et se protègent. © Maxppp - Tatif/Wostok Press

Paris, France

Si les manifestations des Gilets Jaunes ont eu un impact sur le tourisme à Paris, l'année 2018 reste une année exceptionnelle. Jean-François Martins, adjoint à la maire de Paris, chargé du tourisme et du sport, était l'invité de France Bleu Paris à 08h15 ce lundi. 

L'année 2018 reste excellente malgré un mois de décembre difficile

L'adjoint au Tourisme a rappelé que l'année 2017 avait été une année record, la meilleure depuis 10 ans, et que 2018 était encore au-dessus.  

"On partait sur un niveau très important et elle restera une année exceptionnelle avec +4% de visiteurs malgré un mois de décembre qui a fait infléchir la tendance", analyse l'élu. 

Moins de réservations que prévu 

En décembre 2018, indique Jean François Martins, "le taux d'occupation des hôtels a baissé de -3 points. Il aurait dû être aux environs de 80%, 82% d'occupation des hôtels, on est passé sous la barre des 80% et la prévision pour les trois premiers mois de l'année 2019 est en décroissance de -1% à -2%". 

Pour l'élu, la situation n'est pas dramatique mais les professionnels pouvaient espérer après des années 2015 et 2016 très difficiles après les attentats. Les années 2017 et 2018 auraient dû permettre aux hôteliers  de "retrouver de l'air, de faire remonter le chiffre d'affaires donc leur capacité à investir pour, en particulier, entretenir les hôtels".

Les commerces ont été très touchés par les manifestations des Gilets Jaunes

Le secteur du commerce a énormément payé ces week-end de manifestations de Gilets Jaunes, affirme l'adjoint au tourisme. L'image de Paris n'est plus aussi bonne et les fermetures, notamment sur les Champs Elysées ou des Grands Boulevards, ont freiné la dynamique. 

Il faudra attendre encore un peu pour la retrouver. Les retours à la normale sont plutôt prévus pour le mois de mars 2019 pour les réservations "à condition que ne se déroulent pas chaque samedi les mêmes images que celles qu'on a connues".