Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme : Strasbourg a perdu la moitié de ses visiteurs cet été

-
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

C'est le plus mauvais été que Strasbourg ait connu depuis très longtemps en matière de tourisme. Un bilan conforme à la tendance nationale: les touristes ont boudé les villes pour se ruer vers la campagne, la mer et les montagnes, comme celles du massif vosgien.

Les touristes rares à Strasbourg cet été
Les touristes rares à Strasbourg cet été © Radio France - Corinne FUGLER

L'office de tourisme de Strasbourg et sa région a fait ce mercredi 2 septembre 2020 le bilan de deux mois de saison estivale, les mois de juillet et d'août. 

Une saison post-confinement dans un contexte où le tourisme étranger a été quasi-nul dans l'hexagone. Si les Français sont bien partis en vacances, c'est pour se mettre au vert en boudant les villes. Et Strasbourg n'a pas échappé à la règle: hôtels, restaurants, musées, bateaux mouche ou cathédrale, tous accusent une baisse de fréquentation de 50 à 60% par rapport à l'an dernier.

Patrice Geny, le directeur de l'office de tourisme de Strasbourg, le reconnait : "la montagne et la campagne ont tiré leur épingle du jeu. Le tourisme urbain a davantage souffert, au niveau national et au niveau européen. On n'a pas envie de se mettre dans une ville dans le contexte actuel."

File d'attente devant la cathédrale de Strasbourg
File d'attente devant la cathédrale de Strasbourg © Radio France - Corinne FUGLER

L'inquiétude des acteurs du tourisme

A Strasbourg, les professionnels qui vivent du tourisme craignent que la tempête ne se poursuive. Pierre Siegel, le président des hôteliers-restaurateurs de la capitale alsacienne, est particulièrement préoccupé : "on n'a pas de perspective, en fait. On ne sait pas où on va. Un jour, il faut mettre le masque, la veille, ça ne servait à rien. Le signal qu'on envoie à nos voisins, c'est un signal de cacophonie et de flou qui ne donne pas envie de passer ses vacances en France".

Patrice Geny s'emploie avec son équipe à reconquérir les visiteurs : "Il faut montrer que les villes ne sont pas aussi effrayantes que ça et qu'à Strasbourg, dans un espace piétonnier aéré, on a aussi des possibilités de visites agréables."

La grande crainte des acteurs du tourisme, c'est cependant que Strasbourg, capitale de Noël, ne subisse cette année une grosse baisse de fréquentation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess