Société

Tours : 200 euros d'amende pour le militant anti-pub

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine vendredi 21 février 2014 à 15:55

Une action d'un collectif anti-publicité (photo d'illustration).
Une action d'un collectif anti-publicité (photo d'illustration). © Denis Lambert / Le Maine libre / Maxppp

Un militant du collectif des "Déboulonneurs" comparaissait ce venredi devant le tribunal correctionnel de Tours pour avoir inscrit des messages sur des affiches publicitaires à Tours en mai 2012. Ce collectif conteste l'omniprésence de la publicité et parle d'oppression. Il a été condamné à 200 euros d'amende.

"La publicité m'agresse"....

Voilà ce qu'avait écrit Rémi, militant anti-pub des "Déboulonneurs" le 14 mai 2012 sur un panneau publicitaire de Tours. Pour ce militant domicilié à Paris, la publicité est une agression, une oppression. Elle est même dangereuse pour les enfants et parfois sexiste.

Le militant a obtenu gain de cause en appel dans une affaire similaire

Le collectif estime qu'il n'y a pas d'autres solutions pour lutter contre l'omniprésence de la publicité. Rémi a d'ailleurs obtenu gain de cause dans un procès similaire en appel à Paris. A Tours, le tribunal l'a condamné à 200 euros d'amende. Là encore, le prévenu compte faire appel.

"Le mobilier urbain est totalement vendu à la publicité"

Partager sur :