Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Tours : 22 assistantes maternelles municipales à domicile manifestent devant la mairie

-
Par , France Bleu Touraine

Elles demandent le versement des indemnités journalières qu'elles touchent habituellement pour chaque enfant et qu'elles n'ont pas perçues en raison du confinement. Cela représente 800 euros par mois.

Ces assistantes maternelles demandent à la municipalité de Tours de compenser les pertes qu'elles ont subi en raison du confinement
Ces assistantes maternelles demandent à la municipalité de Tours de compenser les pertes qu'elles ont subi en raison du confinement - Aucun

Des assistantes maternelles municipales qui travaillent à domicile en grève, ce mardi 23 juin à Tours. Elles sont 22 à manifester depuis ce matin devant la mairie de Tours, casseroles et hochets d'enfants dans les mains. 

Elles réclament le versement des indemnités journalières qu'elle touchent habituellement pour chaque enfants, pour acheter notamment des couches, des jouets ou de la nourriture. 

Jusqu'à 1.600 euros de revenus en moins

Avec le confinement elles n'ont en effet pas pu recevoir chez elles les enfants qu'elles gardent habituellement 5 jours par semaine et 10 heures par jour. Celles qui gardent normalement trois enfants ont perdu jusqu'à 1.600 euros en deux mois. 

Elles demandent à la municipalité de Tours de compenser ces pertes, comme la mairie de Joué-les-Tours a accepté de le faire pour leurs collègues. En revanche, les salaires ont bien été versés. 

Elles critiquent aussi la réaction du maire de Tours Christophe Bouchet qui parle dans la Nouvelle République d'une "instrumentalisation, la dernière semaine de la campagne des municipales, par le syndicat le moins représentatif à la Ville"

Les enfants que les grévistes n'accueilleront pas chez elles aujourd'hui devraient pouvoir être accueillis dans les crèches de la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu