Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : 50 femmes donneront leur nom à des rues d'ici la fin de l'année, les votes sont ouverts

-
Par , France Bleu Touraine

La mairie de Tours s'est donné comme objectif, en début d'année, de donner plus de noms de femmes à ses rues. L'appel à proposition des habitants est terminé. Maintenant, place aux votes sur la plateforme decidonsensemble.tours.fr. Vous avez le choix entre 133 personnalités.

George Sand est l'une des rares femmes à donner son nom à une rue de Tours.
George Sand est l'une des rares femmes à donner son nom à une rue de Tours. - Google Maps

C'est l'un des volets du plan d'action pour l'égalité femmes-hommes et contre les discriminations présenté par la municipalité le 8 mars dernier. La mairie de Tours souhaite féminiser un peu plus ses noms de rues. Elle avait appelé les habitants à faire des propositions, jusqu'au 31 mai. Désormais, la phase de vote est ouverte parmi 133 personnalités retenues sur la plateforme decidonsensemble.tours.fr.

Parmi elles, on retrouve l'ancienne ministre Simone Veil, l'activiste noire américaine Rosa Parks, l'une des pionnières du féminisme Olympe de Gouge ou la juive déportée Anne Franck. Ce sont les quatre femmes en tête des votes, pour l'instant. Il y a aussi des personnalités tourangelles comme Rose-Marie Merceron, figure de l'association Chrétiens-Migrants, décédée début 2020 et qui s'est battue pendant 20 ans pour que les exilés ne dorment pas dehors.

Passer de 4 à 7% de noms féminins

Chacun peut choisir entre cinq et 20 noms jusqu'au 17 juin. Ensuite, un jury composé d'élus, d'associations et d'habitants retiendra les 50 premiers pour les attribuer à des rues nouvelles comme à Tours-Nord ou à des impasses qui existent déjà. "Il peut y avoir bien entendu des exceptions, assure Elise Pereira-Nunes, l'adjointe chargée de ce dossier. Cela ne veut pas dire qu'à l'avenir toutes les rues tourangelles porteront des noms de femmes, on nous a par exemple suggéré Samuel Paty, le professeur d'histoire assassiné, qui pourrait très bien donner son nom à une rue à l'avenir."

Une première liste de six noms de femmes sera dévoilée lors du conseil municipal de juillet. Et une seconde de 44 noms lors des journées du patrimoine en septembre. Cela permettra à Tours d'avoir 7% de rues aux noms féminins, contre 4% actuellement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess