Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : 600 personnes contre la loi de sécurité globale ce samedi

-
Par , France Bleu Touraine

C'est un nouveau samedi de mobilisation contre la loi de sécurité globale. 600 personnes ont manifesté dans les rues de Tours, avec de nombreux teuffeurs en fin de cortège.

600 personnes, dont 450 teuffeurs, ont défilé contre la loi de sécurité globale, ce samedi après-midi à Tours.
600 personnes, dont 450 teuffeurs, ont défilé contre la loi de sécurité globale, ce samedi après-midi à Tours. © Radio France - Chloé Martin

Ils sont de moins en moins nombreux, mais toujours mobilisés. 600 personnes ont manifesté ce samedi après-midi, dans les rues de Tours, contre le projet de loi de sécurité globale. Comme il y a deux semaines, il y avait deux cortèges en un : les syndicats en tête, avec 150 manifestants, et 450 jeunes teuffeurs, fermant la marche.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Pour notre quotidien et notre avenir"

Parmi les manifestants, des étudiants étaient également présents, notamment à l'appel de la branche étudiante du syndicat Solidaires. L'Union des étudiants communistes (UEC) est aussi très mobilisée contre le projet de loi. "Quand on voit que d'un côté, notre droit de manifester et de contester est attaqué, et que de l'autre côté, nos conditions de vie sont précarisées, bah on a besoin de se défendre sur tous les fronts et d'être unis entre les différentes luttes", estime Aurélien, étudiant et membre de l'UEC. "C'est un ras-le-bol général. Tous les jours, nos conditions sont attaquées. On doit se défendre tous ensemble, pour notre quotidien et notre avenir", ajoute Louis.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La manifestation, partie à 14h30 de la place Jean-Jaurès pour y revenir, s'est déroulée sans incident.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess