Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours attend avec craintes l'acte XII des gilets jaunes

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Des milliers de personnes sont attendues à Tours ce samedi 2 février, pour l'acte XII des gilets jaunes. Ils seront entre 3.000 et 8.000 selon les estimations. La manifestation n'est pas déclarée en préfecture. Le parcours n'est pas connu. La préfète d'Indre-et-Loire s'attend à des incidents.

Le cortège des gilets jaunes samedi 26 janvier près de la Gare de Tours
Le cortège des gilets jaunes samedi 26 janvier près de la Gare de Tours © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Ce samedi 2 février, l'acte XII des gilets jaunes se profile à Tours, avec une manifestation qui se veut régionale. Il y a toutefois deux autres défilés prévus à Orléans et Châteauroux. Pour autant, à la mairie de Tours, on prend ce rassemblement très au sérieux. "Il y aura plus de monde que les samedis précédents" dit d'ailleurs un élu tourangeau. Des milliers de personnes devraient défiler en ville. Aucune demande de manifestation n'a été déposée en préfecture, d'où une manifestation à plusieurs inconnues. 

Je sais que la fin de manifestation se passera mal. Corinne Orzechowski, la préfète d'Indre-et-Loire

Les organisateurs espèrent atteindre au moins les 6.000 manifestants. La préfecture d'Indre-et-Loire table, elle, plutôt sur 3.000. Quoi qu'il en soit, jamais Tours n'aura vécu un tel rassemblement depuis le début du mouvement le 17 novembre. Au mieux, on avait compté 1.800 gilets jaunes le 8 décembre

Le rassemblement à Tours est entouré d'énormément de flou. Un organisateur appelle à se réunir dès 11h près du Parc des Expo de Tours, pour un pique-nique saucisses-boissons chaudes. Le cortège rejoindra ensuite le centre-ville, pour être à 14h devant l'hôtel de ville. La suite est la grande inconnue. Quel parcours ? Un ou plusieurs cortèges ? Combien de temps va durer le défilé ? La préfète dit n'avoir aucune indication, si ce n'est un passage par la rue Nationale. Corinne Orzechowski précise n'interdire aucun secteur en ville pour les manifestants. "Je ne crains pas la manifestation des gilets jaunes" explique la préfète, "je crains des anarchistes d'extrême-gauche, des gilets jaunes violents, des exportés qui viennent pour casser. C'est pour ces gens là que je me prépare"

Les artisans largement mobilisés en centre-ville de Tours pour protéger les vitrines des commerces - Radio France
Les artisans largement mobilisés en centre-ville de Tours pour protéger les vitrines des commerces © Radio France - Xavier Louvel

L'incertitude sur le nombre de manifestants et l'organisation du défilé conduisent déjà des commerçants du centre-ville de Tours à se prémunir. Des palissades en bois ont été installées sur les vitrines du Printemps, des Galeries Lafayette, des banques comme le LCL et la BNP Paribas, et des boutiques comme Nocibé, mais la majorité des commerces ne l'ont pas fait. Aucune boutique, ni restaurant n'envisage de fermer. Tous veulent rester ouvert pour ne pas perdre de chiffre d'affaires. Ils ne baisseront le rideau que si la manifestation devient violente.

Quels seront les effectifs policiers ? La préfecture d'Indre-et-Loire ne souhaite pas communiquer. On imagine quand même que des renforts sont prévus, comme à Bourges le 12 janvier. Dans le Cher, près de 6.300 personnes avaient été recensées en centre-ville. 250 gendarmes et 410 policiers avaient été mobilisés, dont les trois quarts venus d'autres départements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu