Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tours : des bénévoles se mobilisent pour venir en aide aux personnes âgées de la résidence Bocage

mercredi 11 juillet 2018 à 8:34 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

On s'organise comme on peut à la résidence Bocage dans le centre de Tours. Les 70 résidents n'ont plus aucun service depuis la dissolution de l'association qui les gérait. Des bénévoles se relaient pour aider les personnes âgées, laissées sans solution.

Manifestation des résidents de Bocage le 19 juin
Manifestation des résidents de Bocage le 19 juin © Radio France - © Radio France - Xavier Louvel

Tours, France

On s'organise comme on peut à la résidence  Bocage près de la gare de Tours pour venir en aide aux personnes âgées. Les 70 à 80 résidents sont privés des services (restauration, accueil, permanence de jour et de nuit....) qu'ils bénéficiaient jusqu'ici. L’association qui les gérait a stoppé toute activité le 30 juin dernier après un dépôt de bilan.  L'association présente 700.000€ de dettes accumulées en 4 années. Les charges mensuelles doivent être payées par les propriétaires, même si le logement est vide. Mais des propriétaires ont refusé ces dernières années de payer, "sous la pression de prédateurs", des investisseurs immobiliers qui tablaient sur la fin des services, et donc sur la fin des 700€ de charges mensuelles. "Nous sommes victimes d'une pure spéculation immobilière" dénonce le président de l'association Yves-Marc Pire.

On est là pour rassurer - Une bénévole

En attendant, un service-minimum s'organise dans la résidence Bocage. La situation est insoutenable estiment les membres du collectif qui s'est constitué. Des bénévoles se mobilisent et font tout pour aider et rassurer les personnes âgées, même si c'est provisoire. 

Une pétition a recueilli 10.000 signatures

Deux prestataires de services ont été choisis pour l'assistance aux personnes ainsi que les repas. Armel Bigot l'un des membres du collectif explique _qu'il tente de faire au mieux.  _Elisabeth, elle aussi bénévole rajoute, il faut rassurer, c'est important. Quand on change des habitudes à plus de 90 ans, il faut accompagner, et sécuriser. Denise, une résidente de 89 ans, apprécie forcément cette présence. Moi je trouve que c'est bien. Mais les bénévoles ils peuvent pas tout faire. Il faudra que la personne qui est la tête se rende compte de ce qui se passe. Une pétition a été lancée par le collectif pour le maintien des services indispensables à la sécurité et au bien être des résidents. Elle a recueilli 10.000 signatures.