Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tours : des chants pour dénoncer les jouets sexistes

dimanche 23 décembre 2018 à 4:39 Par France Bleu Touraine, France Bleu Touraine et France Bleu

Des chants pour lutter contre les jouets sexistes. L'association Osez le féminisme dénonçait samedi 22 décembre à Tours, devant le manège rose de la place Jean-Jaurès, les stéréotypes véhiculés à travers les jouets pour filles et garçons.

Les militantes d'Osez le féminisme Touraine luttent et chantent contre les jouets sexistes à Tours
Les militantes d'Osez le féminisme Touraine luttent et chantent contre les jouets sexistes à Tours © Radio France - Lisa François

Tours, France

Dans le cadre de leur campagne annuelle "marre du rose", les militantes ont repris et chanté des comptines. 

"Quand on m'offre des poupées, des tables à repasser, je vois la vie en rose. Même si je suis encore petite, il n'est jamais trop tôt pour apprendre mon rôle. Une mère attentionnée, qui soigne son foyer, voilà ma destinée. Princesse un jour, boniche pour toujours, le choix est fait, je n'ai plus le droit de décider."

Mélanie Goyeau, co-présidente de l'association Osez le féminisme en Touraine utilise ces chants pour montrer les stéréotypes véhiculés par les jouets. "Une petite fille qui n'a pas envie d'être comme ça, elle n'aura pas le choix. La conséquence sur la société est telle que les garçons et les filles ne jouent plus ensemble. _Le seul rapport entre les garçons et les filles est la séduction_." 

Elle dénonce aussi les stéréotypes et leurs conséquences sur la société entière. 

"Nous avons remarqué que les jouets pour filles sont toujours des jouets d'intérieur : faire le ménage, le repassage, la cuisine, les bébés... Et les jouets pour les garçons sont des jouets de découverte, d'imagination, d'extérieur où l'on bouge et développe ses capacités." 

"Cela entraîne des stéréotypes qui se retrouvent ensuite dans la société. Si on veut lutter contre toutes les discriminations après sur le marché du travail, ou le harcèlement de rue et toutes ces choses là, il faut commencer par l'éducation et par les jouets sexistes." explique la co-présidente.

Lutter contre les jeux sexistes, "c'est offrir plus de liberté aux enfants", ajoute la militante. "Ainsi ils peuvent jouer à tous les jeux, développer toutes leurs compétences. _Cela leur laisse plus de liberté, et de bonheur._