Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : en télétravail depuis un an, un couple déménage pour avoir chacun son bureau

-
Par , France Bleu Touraine

Entre confinement et télétravail, difficile pour les couples et les familles de cohabiter. La frontière entre le lit et le bureau ou le salon, ordinateur sur les genoux, est parfois dure à gérer. Pour cela, un couple tourangeau en télétravail depuis un an déménage pour avoir chacun son bureau.

Laura, responsable juridique d'une entreprise, a aménagé un bureau... pour se sentir comme au bureau.
Laura, responsable juridique d'une entreprise, a aménagé un bureau... pour se sentir comme au bureau. © Radio France - Adel Beloumri

Le télétravail, ça déménage. "Il faut systématiser le télétravail" promettait Emmanuel Macron lors de son allocution fin mars. Mais tout n'est pas si simple, surtout quand vous habitez un petit appartement. ou que vous êtes plusieurs, et qu'en plus le télétravail dure depuis maintenant un an. Début avril, 37% des salariés français qui peuvent télétravailler facilement l’ont fait 5 jours sur 5. 

Le télétravail, c'est 5 sur 5

Certains sont en télétravail depuis un an et le début de la crise sanitaire. C'est le cas de Laura et Louis, un couple de tourangeaux en télétravail depuis un an. Ils vont déménager dans un appartement plus grand. Les deux télétravailleurs ont besoin d'un espace personnel, d'un bureau, pour travailler sereinement en vu du télétravail qui devrait se pérenniser pour eux. Ils décident de s'installer à Tours il y a un an, et quittent Paris en comprenant qu'ils devraient télétravailler pendant un certain temps. Tours est venue comme une évidence puisque Louis a sa famille ici. Le siège de leur entreprise étant à Paris, ils savent qu'ils peuvent "rejoindre Paris en moins d'une heure grâce au TGV" au cas où il faut venir travailler en présentiel. 

Avoir un bureau... comme au bureau

Dans un appartement situé rue Nationale, l'une travaille dans une chambre transformée en bureau, tandis que l'autre sur la table du salon. Laura, responsable juridique pour une entreprise, télétravaille dans la chambre d'ami réaménagée. Elle montre son bureau : "je l'ai installé quand on est arrivé il y a un an. J'ai acheté un écran, une imprimante et un écran pour le relier à l'ordinateur portable du travail. Heureusement que l'entreprise peut me rembourser les frais". Autour de ce matériel informatique il y a aussi des pots à stylos, des carnets de notes et des surligneurs de toutes les couleurs.

Louis travaille dans le salon, à côté des cartons qui serviront au déménagement le 31 mai.
Louis travaille dans le salon, à côté des cartons qui serviront au déménagement le 31 mai. © Radio France - Adel Beloumri

Un bureau chacun et un avenir à trois ?

Son copain lui, n'a pas la même installation. Louis travaille depuis la table du salon, il est chef de projet dans le e-commerce, "il fallait un cadre plus sérieux et plus fermé pour Laura, j'ai pas le choix mais bon ça me convient d’être dans un espace semi-ouvert". Le couple déménage le 31 mai vers un appartement plus grand, un 100 m² quelques rues plus loin, de quoi largement voir venir et entrevoir un avenir à trois. "Professionnellement, ça nous permet d'avoir chacun un bureau. Evidemment, on a projet bébé pour bientôt aussi, on va pouvoir envisager l'avenir sereinement" sourit Louis.

Effets du télétravail

Louis déplore que la frontière entre la vie pro et vie perso est devenue de plus en plus mince, "quand j'ai un mail qui arrive à 20h, mauvais réflexe j'y réponds. Chose que je ne faisais pas avant. A Paris, dès que je sortais du boulot, une fois dans le métro, la vie pro était terminée". Même constat pour sa femme Laura, "avant quand je partais partais du bureau, la journée était finie. Là, s'il y a un truc de dernière minute, genre une réunion en visio, ben je suis à la maison donc je me dis il faut que j'y participe. Je finis le travail à 19h30 en général, mais s'il y a un dernier truc à faire, j’empiète sur ma soirée".

La frontière entre la vie pro et vie perso est de plus en plus mince - Louis, télétravailleur 

Le petit point positif du télétravail pour Laura tout de même : les après-midis, elle fait des coupures et peut consacrer du temps pour des cours de couture par exemple "c'est pas mal ça, et on décale le reste du travail à la fin de journée. Avant, c'était compliqué avec les horaires imposés sur site et les temps de trajet".

Des débuts au télétravail compliqués

Ces nouveaux tourangeaux qui vivaient à Paris l'an dernier, déménagent pour la deuxième fois en un an. Alors qu'ils télétravaillent depuis mars 2020, tous deux avaient eu beaucoup de mal au départ. "Au début c’était compliqué, on était dans un 30m² à Paris, c'était un peu le camping avec l'ordinateur sur les genoux ou sur la table basse. Quand l'un de nous deux avait une réunion, il fallait s'isoler dans la chambre" se souviennent-ils. "On aurait pas pu vivre correctement le confinement dans l'appartement parisien. Vu l'espace, un des deux aurait tué l'autre" s'amuse Laura.

Au moins, ils vont pouvoir (encore plus) sauver leur couple, ouf.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess