Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tours : Le collectif Résistance à l'Agression Publicitaire a mené une action avenue de Grammont

-
Par , France Bleu Touraine

Le collectif Résistance à l'Agression Publicitaire de Tours a mené une action ce samedi place Jean Jaurès et avenue de Grammont. Une dizaine de panneaux d'abribus, des panneaux déroulants ont été recouverts de ruban adhésif noir et ensuite d'affiches pour cacher les publicités.

l'abribus près du palais de justice de Tours recouvert de ruban adhésif
l'abribus près du palais de justice de Tours recouvert de ruban adhésif © Radio France - Jean Lebret

Tours, France

Une action menée à l'occasion de la journée internationale contre la publicité. Ils ont une vingtaine et une trentaine d'années et ils ne supportent pas la pub et ses messages. Abribus, panneaux déroulants, quatre par trois. L'opération se veut de sensibilisation place Jean Jaurès et avenue de Grammont. Une dizaine de panneaux ont ainsi été recouverts de ruban adhésif avec distribution de tracts aux passants.

La chance à Tours est d'avoir un secteur protégé, celui du centre ville mais dès que l'on s'en éloigne, les publicités fleurissent un peu partout. On les estime à environ 500 comme à Tours nord, rue Edouard Vaillant ou encore bd Wagner - Romain l'un des membres du collectif Tourangeau

Le collectif qui lutte aussi contre les publicités luminueuses des enseignes la nuit et qui rappelle aux commerçants que c'est obligatoire de les éteindre depuis juillet 2012 entre une heure et six heures du matin.

Choix de la station

France Bleu